Magazine Humeur

Tir railleur !

Publié le 26 avril 2015 par Delanopolis
Christiane a repris les hostilités ! Tir railleur ! VILLEJUIF-LES-DEUX-EGLISES


Le meurtre odieux d’Aurélie Châtelain et l’arrestation rocambolesque de son assassin jette une étrange lumière sur les travers de notre système régalien.Tout d’abord, notre gouvernement a beau dire, la lutte contre le terrorisme est le dernier de ses soucis, ou alors il est très incompétent et notre police totalement incapable de faire face au défi de la barbarie islamique. Il est vrai que lorsqu’on passe son temps à nous dire qu’il faut protéger les musulmans alors que la violence est à 99% dans leur camp, on ne fait que donner raison à la sauvagerie : « tuez, l’Etat vous protège », c’est le message que j’entends. Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce message ne s’adresse qu’à la communauté musulmane. Les autres, au contraire, tomberont sous le coup des nouvelles lois destinées à policer la pensée, qui puniront gravement tous les anti-quelque-chose. J’attends du reste la loi contre les anti cathos ou les anti Français blancs, mais je crois que je risque de l’attendre longtemps.

Comment ne pas s’inquiéter quand un individu connu des services de police, djihadiste avéré, soi-disant surveillé, est arrêté par pur hasard, parce qu’ayant de sang-froid commis un meurtre sur une femme juste parce qu’elle se trouvait là, il s’est montré tellement stupide qu’il s’est lui-même tiré une balle dans la jambe et a dû appeler le SAMU ? Comment ne pas s’étonner quand on voit que, contrairement à ce qu’on nous rabâche, ce n’est pas la misère qui pousse au radicalisme ? L’assassin en question n’est pas plus paumé que les frères Kouachi. Il est étudiant, de nationalité algérienne, entré en France en 2009 au nom du regroupement familial, boursier, logé par le CROUS aux frais du contribuable français.

Comment ne pas s’indigner que cet Algérien majeur et non naturalisé qui sèche ses cours depuis le début, prêche à la Mosquée du coin, est connu pour ses vélléités djihadistes, sort avec une pétasse d’origine française, encombrée de deux mouflets, qu’il a convertie à l’Islam et emburqinée (il y a vraiment des nanas qui devraient s’acheter un ou deux neurones), ait pu conserver sa bourse et son logement étudiant quand tant de vrais étudiants Français, de souche ou d’origine immigrée, ne peuvent pas se loger et doivent parfois renoncer aux études faute de moyens ou travailler à côté ? Pourquoi ce sale type n’a-t-il pas été renvoyé en Algérie ?

Pourquoi au demeurant donne-t-on maintenant une tribune à la sœur de cet assassin, elle aussi emburqinée, pour qu’elle nous raconte à quel point son frangin est un ange tombé dans une embuscade (probablement tendue par la CIA et le Mossad, surtout à Villejuif, ça va sans dire).
Cazeneuve ne peut vraiment pas se vanter de cette arrestation d’un pied nickelé tant ses services sont défectueux. Mais son objectif n’est-il pas de nous faire avaler sa loi sur le renseignement, au nom de « il n’y a pas assez de moyens » ? Une loi digne des forfaitures de la NSA, qui permettra de mettre sous surveillance à peu près n’importe qui sans l’accord d’un juge. Or comme nous les connaissons, attendons-nous à ce qu’on surveille tous les « anti » visés par les lois dont je parlais plus haut, c’est-à-dire tous les opposants à la Sainte-Parole-Socialiste. Or, on ne saurait faire plus contreproductif dans la lutte contre le terrorisme que mobiliser des moyens illimités pour se perdre dans un bruit de fonds en surveillant n’importe quoi. C’est le meilleur moyen de passer à côté des vrais dangers publics. En revanche il serait productif de se décider à désarmer les zones de non droit. Une fois de plus je ne vais pas leur dire comment s’y prendre. Mais il est plus que temps, tant que nous en avons encore les moyens humains et techniques. Au rythme où ce gouvernement détruit tout ce qui touche au régalien, ça risque de ne pas durer.


A PROPOS D’ETUDIANTS AU TRAVAIL

Notre gouvernement ne supporte pas qu’on puisse se passer de lui pour gagner de l’argent. Une étude récente montre que les étudiants qui ont un job d’appoint réussissent moins bien leurs études que les autres : il faut donc les assister. La Palice aurait pu le dire. Même pour un étudiant les journées n’ont que 24 heures. Mais pourquoi travaillent-ils ? Et pourquoi étudient-ils ?

Les élèves de grandes écoles obtiennent assez facilement des prêts, du reste ils n’ont guère le temps de travailler à l’extérieur. Beaucoup d’étudiants pratiquent l’alternance, ce qui allège grandement la charge de leurs études. Alors qui travaille et pourquoi ? Lorsqu’un jeune entreprend des études c’est en général pour obtenir une formation qui débouche sur un métier et donc une carrière professionnelle. S’il n’est pas persuadé de se faire ouvrir les bonnes portes à l’issue de son cursus et qu’il trouve un job qui lui convient, peut-être sera-t-il tenté de le prendre plutôt que de lâcher la proie pour l’ombre. Il fera statistiquement partie de ceux qui n’ont pas réussi leurs études. Il s’en fout. Un autre estimera que mettre un an de plus à terminer sa scolarité n’est pas grave si l’inscription de son job d’étudiant sur son CV est un point positif pour un futur recruteur. Pourquoi vouloir à tout prix transformer ces jeunes, qui ont du courage, en assistés avant même le début de leur vie active ? Par ailleurs au lieu de saupoudrer des bourses minables en fonction des revenus, si l’on veut vraiment aider les étudiants désargentés, revenons à des bourses consistantes, mais sur résultats, au mérite, mot qui hélas ne figure pas dans le dictionnaire socialiste. Mais nous vivons dans un pays où il n’y a point de salut hors les métiers publics ou la mendicité organisée.


PENDANT CE TEMPS AUX PORTES DE L’EUROPE

Autrefois la Lybie empêchait le départ de nombreux migrants. Elle est désormais aux mains d’une bande de sauvages. Je n’irai pas polémiquer sur les torts de Sarkozy : Hollande et lui sont tous deux aussi irresponsables, tous deux à l’époque ont rivalisé d’enthousiasme pour écarter Khadafi, tous deux ont écouté le même conseiller, le puant BHL. Aucun des deux n’a envisagé que se débarrasser d’un vilain despote impliquait d’avoir un plan B pour le remplacer par un dirigeant fréquentable et acceptable par le peuple, aucun des deux n’a vu que parmi les opposants de Khadafi, les plus farouches n’étaient autres que des adeptes de l’islam radical et inhumain. Ils ne valent pas mieux l’un que l’autre.

Maintenant, c’est la chienlit, et des passeurs sans scrupules entassent dans des rafiots un nombre inadmissible de candidats au départ. Parmi eux il n’y a pas que des paumés, car le passage coûte cher : il y a des djihadistes en mission pour venir faire leur guerre satanique en Europe, et des victimes de ces mêmes dhijadistes cherchant à fuir l’axe du mal. Difficile de les reconnaître. Tout ce que trouve à dire l’UE, c’est qu’il faut augmenter les moyens de sauvetage. Certainement pas. Plus on les sauve et plus il en viendra. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il faille les canarder car nous ne sommes pas des sauvages. Mais les renvoyer dès qu’ils arrivent, oui, sans attendre. Matteo Renzi s’use à réclamer un blocus des côtes lybiennes et de couler les bateaux des passeurs avant leur départ. L’Italie ne peut faire ça seule. Qu’attendons-nous ? Quelle est cette solidarité européenne qui ne sert qu’à plumer les contribuables pour sauver des états qui se sont mis eux-mêmes en faillite ?

Et puis j’irai plus loin, même si c’est très politiquement incorrect : offrons des visas aux seuls chrétiens d’orient, via nos ambassades, sous condition qu’ils prouvent être vraiment chrétiens et en prenant des sanctions contre les délégués d’ambassade si jamais ils font une entorse à la règle. Les migrants seront contrôlés à l’arrivée et renvoyés s’ils nous ont trompés. Au moins n’auront-ils pas besoin de s’adresser à des passeurs et nous n’aurons aucun scrupule à refouler les autres candidats à l’assistanat européen.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines