Magazine Culture

[chronique] Inhuman, tome 1 de Kate Falls

Publié le 17 mars 2015 par Lucie2006 @unesourisetdesl

[chronique] Inhuman, tome 1 de Kate Falls

Inhuman, tome 1

De  Kate Falls

443 pages, 16.90 €Editions Milan, collection Macadam, 4 février 2015

Un Mur.Il suffit d’un mur pour couper le monde en deux. D’un côté, la zone saine, civilisée. Le monde de Lane. De l’autre, la zone sauvage, contaminée, dans laquelle les hommes se transforment en bêtes sauvages. Passer de l’un à l’autre est illégal. Dangereux. Fou. Pourtant, Lane va devoir franchir le mur. Pour sauver son père, elle n’a pas le choix. Pour qu’il revienne, elle doit partir.


Un synopsis alléchant, un monde post-apocalyptique, une couverture magnifique, il ne m’en fallait pas plus pour plonger dans ce roman.
Je peux vous assurer qu’une fois commencé c’est difficile de le poser, ce livre est un véritable page turner, j’ai adoré ma lecture et je n’attends qu’une chose la sortie VF du second tome (il nous faudra patienter, la sortie vo est annoncée pour septembre 2015, sortie VF annoncée pour le printemps 2016).
L’Amérique est divisée en 2 depuis 18 ans par un haut mur infranchissable ; à l’Ouest, les hommes qui ont pu échapper à la contamination, qui vivent tranquillement ; à l’Est, la poignée d’hommes qui ont survécu aux virus et qui combattent chaque jour pour leur survie.
Jusqu’à ce que son père disparaisse, Delaney (Lane, son diminutif) mène une vie tout à fait normale, des préoccupations des jeunes de son âge tout en se questionnant sur ce qu’il y a de l’autre côté de ce mur bien gardé.
Son père disparut, elle se retrouve, malgré elle, propulsée à l’Est.
Nous suivons donc Lane, si au début du livre elle est plus « timorée », qui pourrait d’ailleurs lui reprocher, elle qui a toujours vécu dans la zone privilégiée, elle évolue tout au long du roman pour devenir une héroïne volontaire, qui va au bout de ses choix, un peu tête brûlée et à la fois naïve, elle n’a pas sa langue dans sa poche. Une héroïne comme je les aime.
Les 2 garçons qui vont croiser sa route, Rafe et Everson, s’en rendront bien vite compte, celui qui dira quoi faire à Lane n’est pas encore né, elle a une mission, elle fera tout pour l’accomplir.
Rafe et Everson sont 2 héros très différents.
Le premier vit de l’autre côté du mur, dans la zone dangereuse, un garçon solitaire, qui prend tout à la légère, un garçon habitué à vivre pour survivre, un héros qui a du « piquant », le second, Everson, est un soldat chargé de protéger le mur, il a le caractère du soldat obéissant, il a aussi un côté crédule sur le bien-fondé de sa mission, c’est un jeune homme très gentil et généreux. Ces 2 garçons évolueront eux aussi tout au long du livre.
Qui dit 2 héros, une héroïne dit souvent triangle amoureux, mais ne vous laisser pas prendre au piège, si le début du roman le laisse présager ce triangle prend une voie différente et est de plus, pas du tout au premier plan. C’est surtout un jeu entre les garçons, à savoir qui sera le plus fort.
Je me suis vraiment prise d’amitié pour Rafe même si Everson est un héros très sympathique.
Nos 3 personnages se retrouvent à affronter tous les dangers qui se cachent derrière le mur et croyez-moi l’auteure, n’épargne ni ses protagonistes ni ses lecteurs.
C’est aussi pour ça que le roman m’a autant plu, l’univers est parfaitement décrit, tellement bien décrit qu’on y évolue nous aussi dans cette moitié d’Amérique ravagée par des virus, où les hommes se transforment en animaux, où les animaux mutent. 
Certains m’ont vraiment fait peur, je me suis attachée à d’autres, en particulier à Cosmo.

Un suspens omniprésent, on suit nos personnages à travers leur (s) quêtes (s), on craint pour eux, on s’y attache terriblement vite ; une lecture haletante qui m’aura à la fois fait « peur » et tiré des larmes.
Plus on avance dans le livre, mieux on comprend ce que ces virus ont provoqué derrière ce mur, on croise tout un tas d’êtres étrange, certains ont muté, mais ont gardé une part d’humanité d’autres sont devenus des véritables machines à tuer.
L’auteure ne nous épargne aucun détail, elle nous plonge au cœur de son intrigue, de l’univers qu’elle a créé et ça fonctionne à merveille.
Pour un premier tome, on situe très bien l’intrigue de la saga, chaque aspect nous est bien narré, Kate Falls n’a rien laissé au hasard.
S’il y a une intrigue principale, d’autres éléments vont rentrer en compte dans ce premier opus, malgré la foule de nouveaux éléments, les nombreux obstacles que nos héros vont rencontrer on ne se perd à aucun instant.
L’auteure vous plonge dès le début du roman dans la quête de Lane, du début à la fin elle va côtoyer des dangers, les rebondissements sont nombreux, l’auteure ménage les révélations, 443 pages que je n’ai pas vues défiler !
Une lecture fluide, un univers parfaitement construit, fouillé et recherché, un monde captivant, des héros qui ne vous laisseront pas de marbre.
Du suspens, des moments de violence, mais aussi des passages vraiment attendrissants, une fin que je ne voulais pas voir arriver et à laquelle je ne m’y attendais pas (et que je ne voulais pas), un final qui nous laisse présager un bon second tome, j’ai vraiment hâte de retrouver l’univers et ses protagonistes.
Un autre point positif, s’il vous en faut encore un, c’est un premier tome, mais on ne s’arrête pas sur un cliffhanger, l’auteure boucle à merveille ce premier opus tout en nous titillant assez pour que l’on trépigne d’avoir le tome 2 entre nos mains.
Une dystopie que j’ai adorée, un véritable coup de cœur pour cette nouvelle saga.



Le site de l'auteure 
Sa page Facebook

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lucie2006 1592 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines