Magazine Musique

Bodega Bamz « Sidewalk Exec… » @@@@

Publié le 14 avril 2015 par Sagittariushh @SagittariusHH
bodegabamz sidewalk exec - Hip-Hop/Rap

Bodega Bamz « Sidewalk Exec… » @@@@

Laisser un commentaire

Vous avez entendu parler du mouvement Beast Coast qui réanime le rap new-yorkais? Peut-être que si je vous évoque des noms comme le A$AP Mob (dont il n’est plus la peine d’évoquer les noms d’A$AP Rocky et A$AP Ferg), Joey Bada$$ et son crew Pro Era, The Underachievers… On peut dire que c’est tout ça, en comptant maintenant Bodega Bamz, représentant de la communauté du spanish Harlem. Repéré par les médias avec son clip « Navy« , ce rappeur de 28 ans mi-dominicain mi-porto-ricain est arrivé avec Sidewalk Exec chez Duck Down.

Entièrement produit par V Don, cet premier projet concret possède une vibe similaire aux mixtapes des membres des A$AP Mob, surfant sur la mode ‘trillwave‘ (sorte de trap à la sauce NYC relativement sinistre) avec une identité plus spécifique qui fait le grand écart entre des instrus sous influence (« Invoice« , le down-tempo « Cocaine Dreaming » avec ces incessantes notes de piano ou l’énorme « Whoopty Woop Blazay Blah« ) et des ambiances sombres (le noir « Raw Deal« ). « Bring’em Out » avec les Flatbush Zombies, autres acteurs influents de la Beast Coast, reflète parfaitement l’état d’esprit de ce mouvement et la vibe dont je fais allusion, avec ces down-tempos ponctués de grosses basses, des pianos qui refroidissent l’air. S’il faut des morceaux qui caractérisent le mieux le bonhomme, ce serait « Gods Honest » (aidé de Joell Ortiz, pour rester entre latinos), là aussi avec une atmosphère incomparable (la harpe tranche avec le coté glauque et renfermé du beat), et « El Rey« . Bedoga Bamz fait de nombreuses références au fil des titres, allant de Johnny Cage (personnage du jeu-vidéo culte Mortal Kombat) à la star Lionel Messi, en passant évidemment par des rappeurs emblématiques de Harlem, comme Mase ou Cam’Ron à qui il dédie « Killa« , ne manquant pas de citer ses albums (SDE, Purple Haze…). Cet aspect souvent macabre de Sidewalk Exec… reste collé comme une ombre jusqu’à la fin de l’album avec « I’m Ready » avec la voix enregistrée par téléphone de A$AP Yams, un des cerveaux du A$AP Mob récemment disparu à l’âge de 26 ans.

Après ce n’est pas le genre de came que l’on écoute pour le flow et les textes, cela forme un tout dont on finit par plonger la tête la première dedans à trop s’y pencher. C’est une forme de rap qui prend le contre-pied du rap new-yorkais traditionnel dira-t-on mais qui reste cependant extrêmement underground. La durée relativement courte de Sidewalk Exec (35 minutes à peine) incite à mettre le mode « repeat ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines