Magazine Culture

Cinéma : L’Epreuve, Avt Prem (Tusen ganger god natt)

Publié le 03 mai 2015 par Framboise32

l'épreuve

Drame Norvégien, Irlandais, Suédois de Erik Poppe, avec Juliette Binoche, Nikolaj Coster-Waldau, Chloë Annett, Lauryn Canny, Maria Doyle Kennedy, Larry Mulien Jr,

Synopsis : Gravement blessée à la tête lors d’une attaque à la bombe sur un marché de Kaboul alors qu’elle suivait un groupe de femmes terroristes, Rebecca, une des plus grandes photographes de guerre au monde, retourne chez elle, en Irlande, pour se remettre de ce traumatisme. Le choc n’a pas ébranlé qu’elle : Marcus, son mari, lui fait comprendre qu’il ne supporte plus l’angoisse à chacun de ses départs en reportage, dont il n’est jamais certain qu’elle revienne. Rebecca décide alors de renoncer à couvrir des zones de combat et de prendre du temps pour son couple et ses deux filles de 7 et 13 ans. Mais peut-on vraiment échapper à sa passion, si dangereuse qu’elle soit ?

Erik Poppe a remporté de nombreux prix pour ses longs métrages, dont plusieurs Prix de la critique de Meilleur film dans divers festivals internationaux. Avant de réaliser des longs métrages, Erik Poppe a réalisé des publicités, des courts métrages et des films documentaires et a travaillé comme Directeur de la photographie sur Eggs (1995), le premier long métrage de Bent Hamer. Erik Poppe a été nommé Réalisateur scandinave de l’année en 1994. Erik Poppe a également réalisé les longs métrages Schpaa (1998), Hawaii, Oslo (2004) et Troubled Water (2008).

Le film sort le 6 mai 2015. Il est distribué par Septième Factory.

Dès les premières scènes, on se fait happer par le film. On fait la connaissance de Rebecca, une  grande photographe de guerre. Rebecca est une femme passionnée par son métier, tiraillée entre sa passion et sa famille. A travers ses reportages, Rebecca veut montrer la réalité, l’information et la situation du monde.  Rebecca se sent coupable de ses absences.
Rebecca est confrontée aux émotions de son mari mais surtout à la conscience de sa fille,
qui adolescente lui demande des comptes.

Cela commence  par un regard curieux dans la pénombre. Rebecca assiste à l’enterrement d’une jeune femme en Afghanistan. Étendue au fond d’un trou, la jeune morte ouvre les yeux, sort de sa tombe et se prépare. En fait, le corps couvert d’explosifs, elle va se faire sauter au milieu d’un marché. Rebecca demande à la suivre. Rebecca filtre la réalité à travers son appareil photo. Ces scènes provoquent beaucoup d’émotions, la colère, l’empathie, la tristesse, l’incompréhension, l’horreur pour les spectateurs.

Il est difficile pour son entourage, de comprendre l’attitude de Rebecca. Blessée, Rebecca rentre auprès de sa famille et tente de faire comprendre à ses proches quelles sont ses motivations. Rebecca veut montrer à tous les horreurs, ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe ailleurs. Son mari, ses enfants souffrent à chaque absence. Rebecca risque sa vie à chaque mission pour quelques photos sensationnelles. Elle est confrontée à un choix, sa famille ou son travail. Au cours d’une mission qui devait être tranquille, Rebecca est filmée par sa fille. Quand elle visionne les images, elle est face à ses travers, à sa soif de sensationnel.

L’Epreuve aborde des sujets forts et sensibles. L’épreuve nous permet de nous interroger sur le pouvoir des images, et le sensationnel. Ce sujet nous parle forcement, on a tous vu des images choquantes, on s’est interrogé sur leur nécessité. Et puis on sait aussi qu’il y a parfois de la manipulation. On se questionne pas mal sur les images, Voyeurisme ? informations ? Tout au long du film, nos émotions sont « malmenées ». Et puis il y a ce superbe personnage de femme, forte et fragile à la fois. Tiraillée entre son travail et son rôle d’épouse et de mère. Et puis il y a la musique de Armand Amar et la superbe photographie sublime dirigée par le norvégien John Christian Rosenlund

Le film est porté par une actrice hors norme, Juliette Binoche. Pour ce rôle Juliette Binoche a été coachée par Zoriah, un photojournaliste américain. Elle porte le film. Juliette Binoche apparait dans pratiquement toutes les scènes. Elle est remarquable, s’est beaucoup impliquée pour ce rôle difficile. Elle est parfaite en pro du journalisme et parfaite aussi dans les scènes intimes que cela soit face à son mari, ou celles parfois conflictuelles avec sa fille. Nikolaj Coster-Waldau est sobre, impressionnant de calme et de retenue. Le duo fonctionne et touche.

L’Epreuve est impressionnant, par son histoire et son duo d’interprétes, Juliette Binoche est une fois de plus incroyable ! L’histoire touche et cette femme aussi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine