Magazine Cinéma

Son of a Gun

Publié le 04 mai 2015 par Cinevu @cinevu
Son of a Gun Note: Son of a GunSon of a GunSon of a GunSon of a GunSon of a Gun

Son of a GunSon of a Gun

Réalisation Julius Avery 2015

Julius Avery a voulu bien faire et c’est assez réussi mais trop académique. Avec tous les codes du genre : amitiés viriles, règles du milieu, mafia corrompue et braquages de haute volée.

Alors même si la réalisation est à la hauteur et si le rythme est bon, tout le reste est trop prévisible et trop classique.

Ewan McGregor avec sa gueule d’ange n’est pas toujours crédible en gros durs à cuire, mais c’est un bon comédien donc ça passe par la sensibilité.

Brenton Thwaites n’a pas la carrure d’un jeune loup fougueux et en colère, seul Matt Nable se glisse parfaitement dans le rôle de Sterlo.

On flirte avec le « Prophète »  mais on en est très loin. Après un court-métrage acclamé par les critiques, Julius Avery doit encore faire ses preuves sur un long métrage et lui donner plus de lui même.

Synopsis Première Son of a Gun : Emprisonné pour un délit mineur à l’âge de 19 ans, JR apprend vite les dures réalités de la vie carcérale. Un monde dans lequel la protection est vitale pour survivre et JR se retrouve très rapidement sous l’œil vigilant du criminel le plus célèbre d’Australie, Brendan Lynch. Mais sa protection a un prix et Lynch et son équipe ont des plans pour leur jeune protégé. Lors de sa libération, JR doit aider Lynch à mettre en œuvre une évasion audacieuse. En récompense, il est invité à se joindre à l’équipe alors qu’ils planifient un hold-up. Mais lorsque les choses commencent à mal tourner, un jeu mortel du chat et de la souris s’instaure. JR ne sait plus en qui il peut avoir confiance et se retrouve face à face avec son ancien mentor.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinevu 1433 partages Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines