Magazine Culture

Favoris du mois d’avril // Souvenirs de vacances

Par Camillebook @carnetsdecam

IMG_3168

Bonjour à tous ! Me voilà de retour après deux semaines de voyage à travers le Japon avec mes parents et mes soeurs venus tout spécialement me voir pour les vacances de Pâques. Ayant déjà beaucoup d’articles en retard et des centaines de photos à traiter, je suis partie en vadrouille les mains dans les poches, laissant à mes soeurs et mon copain la tâche de mitrailler nos pérégrinations. En revanche, je ne suis pas revenue les mains vides ! ;)

Voici donc, bien que nous soyons déjà en mai, mes favoris du mois d’avril ! 

1) Les amulettes porte-bonheur

IMG_3148
IMG_3149

La blanche vient du sanctuaire shintô de Hakone nommé Hakone-jinja, où nous sommes retournés début avril. Elle protège des démons intérieurs et apporte la sérénité (oui, je suis une fille tourmentée ^^). La seconde est un sarubobo, ou bébé singe : ma mère me l’a offerte à Takayama, une ville située dans les montagnes au nord-est de Tokyo. La tradition veut que les mères offrent une amulette de sarubobo à leurs filles pour leur porter chance dans leur vie conjugale et les aider à avoir de beaux enfants. À l’époque actuelle, il existe plusieurs types de sarubobo : le bleu porte chance pour la vie professionnelle et la réalisation des ambitions. Parfait pour moi qui vais être en recherche d’emploi à mon retour du Japon !

2) Les goodies du musée Ghibli 

IMG_3151
Ce n’est guère original pour une passionnée du Japon, mais oui, je suis une fan absolue du studio Ghibli, et plus particulièrement de Miyazaki Hayao. Il fut un temps où je séchais les cours de prépa pour regarder Mon voisin Totoro et Princesse Mononoké bien au chaud chez moi (ah, le bon vieux temps). Mes petites soeurs étant également très accros aux chefs-d’oeuvre ghibliesquiens, nous avons couru au musée Ghibli dès leur arrivée à Tokyo. Bon, alors pour commencer, il faut savoir que ce musée est assez difficile d’accès : compter une bonne heure (transport + marche) depuis la gare de Tokyo pour y accéder (le musée est à Mitaka, près de Kichijoji sur la Inokashira Line). Secondo, j’ai découvert que les Japonais prononçaient Ji-bu-li et non pas Gui-bu-li comme nous le faisons en France (mind-blowing fact, I know !!). En dépit de la pluie battante et de l’interdiction de prendre des photos, nous avons passé un après-midi fantastique à explorer la reconstitution du bureau de Miyazaki, à regarder les planches originales et à visionner un court-métrage inédit de 20 minutes. Puis direction la boutique, où j’ai lutté de toutes mes forces contre le craquage de slip : difficile de résister à une telle avalanche de peluches, cartes postales, tampons décoratifs, maquettes, carnets, stylos, porte-clés et j’en passe. Le fait de savoir que le corner Ghibli du Kiddyland de Harajuku est mieux fourni que la boutique du Musée lui-même m’a beaucoup aidée à tenir dans ma résolution de rester digne. Et je l’ai été : seulement un petit porte-clé noiraude, un feuillet plastique Kiki la petite Sorcière et un assortiment de tampons Totoro, le tout pour 1700 yens et quelques si mes souvenirs sont bons, donc très raisonnable.

IMG_3150

IMG_3154
IMG_3155
IMG_3156
IMG_3157

3) Un petit chat pot de basilic

IMG_3159

Repéré dans une boutique de Arashiyama à Kyoto, près du fameux pont traversant les eaux turquoises, j’ai craqué pour ce chat dans le panier duquel on fait pousser des graines de basilic. Nous avons planté les graines ce matin, je remettrai des photos sur Instagram si ça pousse bien ! :) (le petit chat aspire l’eau par une paille qui descend du panier jusque dans l’eau).

IMG_3160
IMG_3161

4) Un yukata en coton

IMG_3163
 À l’Oriental Bazar de Harajuku, vous trouverez toutes sortes de cadeaux très jolis et abordables pour ramener en souvenir de votre séjour au Japon. L’un des grands classiques reste le yukata. J’en ai en France mais n’en avais pas encore acheté au Japon pour diverses raisons dont je vous épargnerai la lente énumération. Il existe des modèles 100% soie absolument ravissants mais qui coûtent minimum 70 euros, tandis que leurs cousins en coton avoisinent les 30 euros (environ 3500 yens). J’ai eu un coup de coeur pour la couleur crème et les fleurs roses et bleues de ce tissu. Le seul défaut est qu’il est un peu long mais en l’ajustant bien à la taille je peux parader dedans à loisir. Rappel : le yukata est un vêtement différent du kimono, lequel se porte en plusieurs couches. Les Japonaises en mettent souvent lors des festivals d’été car c’est une tenue légère en plus d’être élégante.

IMG_3167
IMG_3170

Voilà, j’espère que cet article vous a plu et vous souhaite un excellent début de mai ! Pour nous ici c’est déjà presque l’été ! Mata ne :)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Camillebook 477 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines