Magazine Culture

[poètes] Wulf Kirsten

Par Florence Trocmé

Wulf Kirsten est né le 21 juin 1934 en Saxe et vit en Thuringe. Il a commencé à publier vers la fin des années soixante, son œuvre a été distinguée par de nombreux prix littéraires, du temps de la RDA comme après l’unification allemande. Alain Lance avait traduit un bref poème de lui pour le numéro de la revue Europe de l’été 1973 consacré à la littérature de la RDA. Mais c’est Stéphane Michaud qu’il faut saluer ici : depuis quelques années son travail exigeant, précis et talentueux permet aux lecteurs francophones de découvrir enfin la voix singulière de Wulf Kirsten dans la poésie allemande contemporaine. Après les poèmes de Graviers (Belin, 2009), les souvenirs de Les Princesses au jardin potager (Le Félin, 2012), voici les poèmes d’Images filantes, édition bilingue publiée à La Dogana, avec une préface de Michel Deguy. Dans sa postface, Stéphane Michaud écrit : « La grande voix qui domine et éclaire le livre est la langue elle-même, que Kirsten sert de façon incomparable (…) S’il y a bien une trahison, insupportable aux yeux du poète, c’est la dénaturation du langage, sa torsion par l’idéologie, qu’elle soit celle des régimes politiques autoritaires ou, aujourd’hui, celle des marchés. »  
 
 
Bibliographie en français 
Graviers, traduction Stéphane Michaud, Belin, 2009 
Les Princesses au jardin potager, traduction Stéphane Michaud, le Félin, 2012 
Images filantes, traduction Stéphane Michaud, La Dogana, 2015 
 
Fiche bio-bibliographique (de) 
un article sur le site Le Roi des Aulnes (fr) 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines