Magazine Culture

Xamiga – Bohemian Grove

Publié le 05 mai 2015 par Hartzine
xamiga590En 2012, lorsque Danny Wolfers et Sheela Rahman balançaient les edits de leur projet commun Xamiga sur L.I.E.S. ou Crème Organization, nos deux oiseaux usaient des pseudos Trackman Lafonte et Bonquiqui. Bonquiqui, soit. De l’eau a coulé sous les ponts et le patronyme de chacun est désormais bien installé, Legowelt pour le premier – qui garde tout de même une passion pour la diversion, en témoigne son récent The Occult Orientated Crime Album (lire) et la quarantaine de pseudo que compte sa page discogs – Xosar pour la seconde qui a sans aucun doute gravé sa marque de fabrique dans les sillons de son mini-LP paru en 2014 sur Black Opal, Let Go. ‎Et c’est donc auréolés de leur stature respective dans le grand tralala qu’est devenu en une poignée d’années la musique électronique que le Hollandais et la Friscaine s’associent à nouveau pour donner une suite discographique tangible à Xamiga, et ce, sous les hospices consentants du label New-Yorkais Sheik ‘N’ Beik qui s’apprête à sortir le 5 juin prochain leur maxi Bohemian Grove. A rebours de l’habillage un brin pompier de la jeune structure dénombrant trois autres EP à son actif, dont le Spotlight Diktat de Voiski, les quatre morceaux que compte ce nouvel EP à écouter en intégralité ci-après, témoignent d’une house onirique et aquatique, où les ressorts rythmiques se trouvent immergés dans une mer lysergique, baignés de claviers digressifs, de flûtes enchantées et de vocalises lancinantes. Audio

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 83411 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines