Magazine Cinéma

De l'autre côté du mur : quand le cinéma allemand revisite encore son histoire

Par Filou49 @blog_bazart
05 mai 2015

autre coté mur

Sans doute parce que l'histoire de l'Allemagne entre le fascisme et le Mur de Berlin est énormément traumatisant pour eux, mais on a l'impression que proportionnellement aux autres films qui sortent ( du moins en France), les films historiques allemands sont extrêmemement importants, avec chaque année, une bonne dizaine de films qui traitent de ces sujets historiques. Et souvent, ces films connaissent de beaux succès en France, le public hexagonal semblant plus se passionner pour l'histoire de son voisin teuton que de ses propres films historiques.

Parmi les plus connus de ces films sur l'histoire germanique, "Good Bye Lenin!" en 2003, "La Vie Des Autres" en 2006, "La Bande à Baader" en 2008, et le plus récent "Barbara" en 2012 sont largement au dessus de la mélée ( sans oublier "le Labyrinthe du silence" qui vient tout juste de sortir en salles).

auyte cote mur

 Quid de ce  "l'autre coté du mur", dont le DVD est sorti chez Blaqout le 3 mars dernier?  Dans ce film de Christian Schwochow , on est exactement en 1976 ( tiens ca  serait pas l'année de naissance de quelqu'un, ça?) et on y suit une jeune allemande, Nelly émigrée  d’Allemagne de l’est en 1976, avec son fils d’une dizaine d’années, et qui affectée à une sorte de camp de transit en République fédérale, à Berlin. 

On est ici au temps de la Guerre froide : une époque pendant laquelle l’Ouest se méfie des espions qui profiteraient de l’occasion pour s’infiltrer, d'autant plus que Nelly a eu pour compagnon un physicien d’origine russe porté mystérieusement disparu quelques années auparavant.

En concentrant son récit dans ce lieu unique, ce  centre de tri des réfugiés -le film tente de démontrer à quel point, même même une fois le mur franchi, la liberté reste absente, et comment ceux qui fuient ce système le trainent avec eux.

 

autre cote
Si le film restitue avec rigueur et justesse  les difficultés de vivre la séparation entre RFA et RDA et les difficultés d'intégration et les rugurosités de l'accueil des réfugiés de l'est, "De l'autre coté du mur" a du mal à passionner totalement, surtout comparé aux chefs d'oeuvre du genre .

Le film a ainsi tendance à s'éterniser un peu trop sur des scènes de démarches bureaucratique qui ne font guère avancer l'intrigue, qui emprunte très légerement au film d'espionnage.

Heureusement, le personnage de l’agent américain, qui a combattu au Vietnam et qui finit par s’éprendre de la belle Nelly (et très bien incarné par l'acteur français Jacky Ido, vu chez Lelouch et Tarantino) apporte une touche de romance et de- relative- surprise à ce film qui  ne possède pas forcément l'intensité et la tension inhérente aux chefs d'oeuvre du genre.

Bande-annonce : De l'Autre Côté du Mur - VOST


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines