Magazine Bébé

Sodastream, le verdict (Test nouveaux colas en EDIT)

Publié le 04 mai 2015 par Encoreunblogdemere

Si vous me suivez vous savez que je suis un tout petit peu accro aux accessoires et robots ménagers/culinaires. Mon plan de travail n’étant pas extensible, j’essaye de me limiter et d’acheter raisonnable (et durable!). Néanmoins, ma cuisine ne compte pas moins de 4 appareils que j’utilise régulièrement (machine à thé et café, robot multifonctions et tout-en-un pour l’alimentation de bébé), et ses placards regorgent d’autres ustensiles qu’on dépoussière de temps en temps (cuiseur de riz, cuit vapeur, wok électrique  appareils à fondue/raclette et j’en passe!).

Pourtant, j’avais envie depuis des mois de craquer sur la machine à bulles Sodastream. Et quand le printemps à décidé de nous faire croire à son arrivée il y a 2-3 semaines, j’ai finalement cédé à la tentation, pressée de pouvoir savourer ma propre eau gazeuse et sodas maisons, sans transporter de packs, sans générer de déchets (et même sans consommer d’électricité!)

Nous avons profité d’une offre « pack » incluant une machine JET blanche (cylindre CO2 et bouteille compris) soit celle d’entrée de gamme, et 3 sirops de la marque. Je dois dire que le premier essai nous a déçu : pas assez de bulles et mauvais dosage du sirop. Mais il suffisait de s’entraîner, et nous arrivons maintenant à doser les bulles dans notre eau comme des chefs. Pratique quand on sait que monsieur n’aime pas quand « ça pique trop » , alors que je suis une fan de bulles…

La machine et une bouteille (entamée) de cola maison.

Avant de vous livrer mes conclusions, j’ai eu envie de vous montrer un peu le système , son fonctionnement et me la jouer « télé achat »/Jérôme Bonaldi en photos. Parce que même moi j’y arrive, en moins d’une minute !

Déjà, je remplis la bouteille d’eau du robinet (celle de ma ville étant potable et le goût ne me dérangeant pas) et je laisse au frais quelques heures. Il paraît que ça améliore le processus de gazéification, ne me demandez pas comment. Puis je visse le goulot de la bouteille au pas de vis de la machine, en ayant pris soin auparavant d’appuyer sur le levier d’inclinaison pour pouvoir assembler le tout sans me tordre le poignet.

sodastream 1

Et oui, sinon, ça ne rentre pas ;)

Une fois la bouteille correctement vissée, elle tient toute seule. Mais je n’ai besoin que d’une main pour injecter le gaz et faire des bulles ! Il suffit d’appuyer sur le bouton en haut de l’appareil. Petit hic au début : nous ne faisions que de brèves pressions et n’avions que très peu de bulles au final. Il faut savoir qu’une pression efficace émet un bourdonnement, ce qui n’était pas le cas pour nous. La machine de base accepte jusqu’à 3 pressions, en fonction de l’intensité souhaitée. J’en mets 3, monsieur 2.

C'est ce bouton, là.

C’est ce bouton, là.

Une fois le CO2 injecté, j’appuie à nouveau sur le levier pour incliner la bouteille. Le gaz en excès s’échappe (un pschiiit qui m’a fait peur la première fois) et je peux dévisser ma bouteille d’eau désormais pétillante.

Si je veux en faire un soda, je dois ajouter un bouchon de concentré de mon choix. Il y a 2 repères sur le bouchon des sirops, le plus bas pour les bouteilles de 500 mL et le plus haut pour celles d’1 L. Beaucoup de personnes préfèrent trouver « leur » dosage mais pour le moment celui là nous convient bien. C’est un bouchon doseur à rebord, un peu comme celui des lessives…

Comme pour la lessive, j'en mets toujours à côté...

Comme pour la lessive, j’en mets toujours à côté…

Et voilà le travail ! Le soda est déjà frais donc consommable immédiatement.

Goût cola

Version citron, avec plein de bulles.

Venons en au fait, est ce que cette machine nous satisfait ?

Côtés + :

  • Aspect écologique : les bouteilles sont réutilisables 2 ans et la machine ne consomme pas d’électricité.
  • Le cylindre de CO2 permet de faire entre 60 et 65 L de boisson, et se recharge dans la plupart des SAV des grands magasins où la machine est en vente. Il vous en coûtera une douzaine d’euros (consigne), alors qu’un cylindre neuf en vaut 30.
  • La grande variété des sirops ! J’ai envie de tous les tester, mais vu qu’une bouteille fait 12L de boisson, il ne faut pas se tromper.
  • L’aspect pratique et gain de temps, on a toujours de l’eau gazeuse à la maison sans transporter de packs ni payer des litres de sodas/eau gazeuse à la caisse.
  • Si vous êtes un grand consommateur de sodas et eau pétillante, l’achat de la machine est vite rentabilisé.

Côtés – :

  • La machine n’est livrée qu’avec une seule bouteille. Embêtant si, comme nous, vous aimez varier les plaisirs ou prévoir des quantités suffisantes pour les invités. De plus, 1 litre, ça part vraiment vite.
  • Le prix des accessoires, et le fait qu’on ne puisse utiliser que des bouteilles et sirops exclusifs à la marque (enfin, faudrait tenter avec des sirops classiques mais moins concentrés…) Le lot de 3 bouteilles supplémentaires coûte entre 15 et 18 euros, les concentrés autour de 6 euros.
  • Si vous ne consommez qu’occasionnellement des boissons gazeuses, pas sûr que ça soit rentable. Entre le coût de la machine, des bouteilles et sirops, peu probable que ça vous fasse économiser sur un budget sodas plutôt faible.

Ici, nous l’avons adoptée et on l’utilise tous les jours. Je tiens à préciser que le cola n’a pas le même goût que la célèbre marque à logo rouge et blanc si vous vous posez la question. Cependant, en grande puriste du cola, celui là me semble tout à fait convenable, même si ma préférence va pour l’instant au citron. L’eau gazeuse est moins salée que celles du commerce et on peut régler l’intensité des bulles.

La machine est vendue à un prix variant entre 60 et 120 euros selon les modèles et fonctionnalités. Certaines arborent un look plus design, d’autres disposent d’un écran indiquant le niveau de gaz dans le cylindre, d’autres encore permettent jusqu’à 5 pressions pour injecter le CO2. Nous avons celle de base et elle est tout à fait suffisante pour l’usage que nous en faisons.

Et vous, vous connaissez ce système ? Des avis ?

EDIT : j’ai depuis eu la chance de tester un coffret avec les nouveautés Cola de la marque : trois concentrés Cola classique, Cola light et Cola light sans caféine, un pack de capsules Cola classique.

La Minnie c'est pour la déco :p

La Minnie c’est pour la déco :p

Concrètement, qu’est ce que j’en pense ? Déjà, les capsules, c’est super pratique, j’en mets moins partout, pas obligée de pencher la bouteille au dessus de l’évier… Bref une bonne chose pour la feignasse que je suis. Sauf que… Au prix des capsules, c’est moins rentable qu’avec une bouteille de concentré.

Sodastream, le verdict (Test nouveaux colas en EDIT)
Sodastream, le verdict (Test nouveaux colas en EDIT)

En ce qui concerne les concentrés nouvelle version, j’ai beaucoup aimé le Cola classique. Cela reste celui que je préfère. Le cola light me plait moins mais ça passe sans problème, pas de goût d’aspartame puisqu’il n’y en a pas et il est moins visqueux que le classique donc plus facile à nettoyer quand, comme moi, on en renverse une fois sur quatre. Quant au light sans caféine, sans surprise, je n’ai pas accroché, je n’accroche pas avec ce type de cola dans le commerce à la base : un peu fade à mon goût.

On utilise toujours beaucoup la sodastream ici, mais majoritairement pour faire de l’eau gazeuse. Le cola reste un indémodable qu’on boit au moins une fois par semaine, mais j’avoue ne plus acheter d’autres concentrés. De plus, ma fille n’a toujours pas le droit au cola (ouuuh la mère poule !) donc elle ne profite que de l’eau pétillante de temps en temps, l’eau qui pique comme elle dit !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Encoreunblogdemere 8916 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines