Magazine Culture

Cinéma : Un peu, beaucoup, aveuglément , la critique

Publié le 11 mai 2015 par Framboise32

Un peu, beaucoup, aveuglément

Comédie romantique française de Clovis Cornillac avec Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli, Philippe Duquesne, Grégoire Oestermann, Oscar Copp, Boris Terral, Manu Payet, Arnaud Lechien, Jérôme Le Banner

Synopsis : Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir

Un peu, beaucoup, aveuglément est le premier film que réalise Clovis Cornillac. Clovis Cornillac, Lilou Fogli et Tristan Schulmann ont co-écrit le scénario. L’idée du scénario vient de Lilou Fogli, épouse du réalisateur. Trois ans ont été nécessaires pour arriver à  cette comédie, entre son écriture et son montage. Le tout nouveau réalisateur a expliqué que le fait de s’être donné le rôle principal avait aidé au financement. Les enfants de Clovis Cornillac apparaissent aussi dans ce premier film. Le film est sorti le 8 mai 2015. Il est distribué par Paramount Pictures France. La bande annonce est ici

Un peu surprenant ce choix pour une première réalisation, on aurait pu penser à un film policier mais l’acteur a choisi la comédie romantique.Les codes de la « vraie » romantique sont respectés : les décors, la soeur délurée, le bon copain, les univers des deux appartements, et les deux personnages principaux. Premier film de Clovis Cornillac, Un peu, beaucoup, aveuglément nous raconte l’histoire d’un homme reclu depuis 7 ans à la mort de sa femme et d’une jeune femme tout juste sortie des « griffes » de son drastique prof de piano (et mentor). Ce film aurait pu être une pièce de théatre. Peu de personnages, beaucoup de scènes dans l’appartement, et une atmosphère confinée. Clovis Cornillac a préféré en faire une oeuvre pour le grand écran. L’histoire est un peu tirée par les cheveux. Mais qu’importe ! On sait pourquoi on y va, et ce que l’on va y trouver et on n’est pas déçue. Le début surprend (un peu loufoque) et même inquiète un peu. Puis petit à petit on se laisse séduire. La comédie est lumineuse. Paris est une fois de plus romantique. Quelques défauts de rythme ou de blagues qui tombent à plat. Mais rien qui ne vienne gâcher notre plaisir.

Clovis Cornillac est parfait en homme bourru et tendre. La jeune et jolie Mélanie Bernier est pétillante, malicieuse, superbe et très convaincante. Elle est parfaite. Lilou Fogli joue la soeur délurée. Philippe Duquesne est comme à son habitude excellent. Manu Payet fait deux apparitions remarquées.

Si vous aimez les comédies romantiques, Un peu, beaucoup, aveuglément vous plaira. Et pour une fois qu’une comédie romantique française tient la route on ne s’en prive pas ! Réussie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine