Magazine Culture

Richard Brautigan – Oranges (1968)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Richard BrautiganOh, avec quelle perfection la mort
programme sur tes pas une lueur
de vent orange.

Et tu t’arrêtes pour mourir
dans un verger dont les fruits
comblent les étoiles.

*

Oh, how perfect death
computes an orange wind
that glows from your footsteps,

and you stop to die in
an orchard where the harvest
fills the stars.

***

Richard Brautigan (1935-1984)The Pill versus the Springhill Mine Disaster (1968) – Traduit de l’américain par Frédéric Lasaygues et Nicolas Richard



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines