Magazine

Le bruit des bottes

Publié le 13 mai 2015 par Paulo Lobo
Le bruit des bottesPeu importe la volonté, la détermination, le désir, on n'est jamais assuré de se tenir droit sur ses pieds.
Je croyais pouvoir le faire, pouvoir résister, être fort et déjouer la méchanceté, la bassesse, la lâcheté.
Mais quand la perfidie est affublée d'une intelligence sadique, on se retrouve quelque peu désarmé. On se bat, on se défend, on a beau renforcer la muraille, l'attaque est toujours ciblée et sournoise.
Se laisser humilier, amoindrir, dégrader, le processus est vicelard et furieusement millimétré. 
Il n'y a plus guère qu'un deux ex machina ou qu'un grand coup de poing sur la table pour me sortir de ce bourbier rempli de vipères. 
Oui, la situation est grave, oui, elle est désespérée, mais non, tout n'est pas encore perdu. J'écris cette phrase en la rêvant incantation. Devrai-je me résoudre à aller de l'avant? Le sort me viendra-t-il en aide par un petit coup de dés inattendu? Le Festival de Cannes cette année sera-t-il un bon cru?     

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1390 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte