Magazine Culture

Cannes 2015: " LA FORÊT DES SONGES ", de Gus Van Sant

Publié le 16 mai 2015 par Abelcarballinho @FrancofoliesFLE

Gus Van Sant revient à Cannes, en Compétition, avec un film non plus dans sa veine film américain indépendant, mais avec une œuvre que l'on pourrait étiqueter de délicatement classique.
En apparence donc, nous sommes plus du côté de Good Will Hunting que d' Elephant. En apparence seulement, car si Van Sant, américain timide jusqu'au taiseux, n'a jamais eu de problème à diriger des stars totales (Sean Connery, Sean Penn, Matt Damon...), aussi bien que d'illustres jeunes inconnus, c'est parce qu'il instille de façon subtile sa personnalité secrète mais tenace, dans chaque plan de ses films.
Qu'est-ce alors que ce The Sea of Trees ? Rien moins qu'un grand film sur l'amour conjugal dont on ne comprend la profondeur et la hauteur parfois que trop tard, ou plus tard ?
Rien moins qu'une réflexion forte sur la grande difficulté d'être un homme, un hétéro moyen qui peine à éclore, à devenir une fleur rare.
Ce héros dont la grande honnêteté est de vouloir obstinément aller au bout de lui-même, porte les muscles ramassés et denses de Matthew McConaughey (très inspiré ces derniers temps par des choix de carrière géniaux). L'acteur suit scrupuleusement la route méandreuse imposée par Van Sant. Sans rien demander. Aveuglément.
C'est un chemin plein de contraintes techniques (avec des petits et grands plans d'une précision parfaite).
C'est un chemin plein de contraintes morales qu'à l'instar du héros, l'on suit avec curiosité, tout étonné d'arriver, là !

The Sea of Trees est sélection officielle, section Compétition.

( lu dans Arte )


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Abelcarballinho 11989 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine