Magazine Cinéma

Chroniques DVD spécial comédies françaises : Le père Noel, La rancon de la gloire, Valentin, Valentin

Par Filou49 @blog_bazart
20 mai 2015

A peine une semaine après la première, encore une petite revue de sorties récentes de film en DVD (tous les 3 sortis chez FranceTV Distribution), mais ce coup ci pas en lien avec Cannes : on est plutot dans la comédie française, même si une est plus dans le versant familial que comédie d'auteur, comme mon second et troisième film de cette revue :

1.  Le pere Noël , un joli conte familial ( sortie 15 avril)

le pere noel
Si Eyjafjallajökull  le précédent film d'Alexandre Coffre, avec Dany Boon et  Valérie Bonneton n'était pas loin d'être une vriae  catastrophe  , je garde un souvenir plutôt agréable d'Une Pure Affaire, son premier long-métrage, avec un François Damiens toujours génial, et du coup, j'ai eu envie de jeter un oeil en famille sur cette comédie familiale qui était sortie pour les fêtes de Noël dernier ; 

Il faut dire que Tahar Rahim possède un vrai potentiel comique qu'il a démontré dans Samba (voir ma chronique d'hier), etqu'il démontre totalement  dans ce joli conte familial tendre et émouvant.

pere noel tahar
Car sincèrement, Tahar Rahim- à voir bientôt dans un registre plus dramatique avec Les anarchistes présentés à Cannes- est excellent dans le rôle du faux père noël- et finalement plus convaincant que dans ses rôles dramatiques-  et le petit Victor Cabal lui donne la réplique avec une vraie candeur et une vraie justesse et sans le coté tête à claque de la plupart des gamins vus sur grand écran. 

Paris est filmé avec une vraie justesse, et même une certaine beauté (pas mal des scènes du film se passe sur les toits, ballade du père Noel oblige), et ce conte familial est certes sans prétention sauf celle de détendre et de nous faire croire en la magie de Noël.

Certes, sa sortie en DVD en mai n'est peut-être pas opportune, mais si on veut se faire un petit avant gout de Noël 6 mois avant ou combler un après midi de vacances d'été pour les enfants à partir de 8 ans, il est idoine. 

Bande-annonce : Le Père Noël

 2. La rançon de la Gloire ( sortie le 7 mai): le bel hommage à Charlot...

rancon

 Totalement rejeté par le public- et plus étrangement par la critique- à sa sortie  le 7 janvier dernier ( le jour des attentats de Charlie Hebdo, il faut dire que ca n'aide pas, même si le film aurait pu se prétendre être Charlie...chaplin) et passé à la trappe au bout  de quelques semaines en salles  le dernier film de Xavier Beauvois mérite pourtant d'être réhabilité à sa juste valeur grâce à sa sortie en DVD chez France Televisions Distribution.

Après l'immense  succès public et critique de Des Hommes et des Dieux, primé à Cannes,  Beauvois tente un une totalement différente,  parenthèse de cinéma et un  hommage  touchant  et sincère au cinéma Charlie Chaplin.

Le film est un peu bancal et maladroit, surtout dans sa dernière partie avec l'apparition d'un cirque - on sent évidemment l'influence à Chaplin maisde façon plus lourde- qui rend l'intrigue plus cotonneuse, mais l'ensemble dégage un chargme et une candeur tout à fait louable.

Porté par un excellent duo Benoit Poelvoorde Rochdy Zem en perdants magnifiques et bras cassés assez tordants,  La Rancon de la gloire oscille avec une vraie habileté et un vrai plaisir entre comédie policière qui fait sourire et chronique sociale douce- amère ...

Un long métrage nettement  mieux que ce que sa carrière en salles et la plupart des critiques presse l'avaient laissé paraitre..

La rançon de la gloire - Bande-annonce

 3.Valentin et Valentin  ( sortie le 12 mai ): quand Pascal Thomas rate sa comédie policière

valentin

Bon c'est vrai que contrairement au ciné de Beauvois,  j'ai un petit problème avec le cinéma de Pascal Thomas, que ce soit même lorsqu'il s'est lancé récemmment dans  sa série des Agatha Christie (Mon petit doigt m'a dit,  Le crime est notre affaire),  ou ses derniers films autres ( "Ensemble, nous allons vivre une grande histoire d'amour", le grand appartement et même "la Dilettante") que j'ai toujours trouvé désincarnés, un peu datés,  et un peu vains, avec une légerete et une desinvolture qui me séduit bien moins que la majorité des critiques qui l'ont souvent à la bonne.

J'ai quand même voulu tenter le coup avec son dernier film en date  Valentin Valentin, sa dernière comédie policière, sortie elle aussi ce fameux 7 janvier dernier, avec un succès public aussi modeste que le film de Beauvois.

Ce film raconte la vie au sein d'un immeuble peuplé de gens atypiques, sauf que quelques mois avant est sorti sur le même thème un "Dans la cour" autrement plus profond et attachant.

Durant toute la projection de "Valentin, Valentin", et c'est surement le gros problème du film on éprouve énormément de mal à comprendre l'attrait de toute cette communauté pour le personnage principal, un Vincent Rottiers , très éloigné de ses rôles habituels, avec ses petits foulards et lunettes rétro,  mais qui malheureusement manque singulièrement de charisme, en rejoignant l'indécrotable cohorte de ces héros indécis et apathiques dépourvu du moindre humour ou de la moindre répartie un peu spirituelle.

valentin 2

On sauvera du film la toujours délicieuse Marie Gillain,  qui donne un peu de vie à l'ensemble en nymphomane très extravertie, mais malgré ce léger atout, cette atmosphère nonchalante et le manque de fluidité de l'intrigue empechent hélas tout intérêt pour ce qu'on voit à l'écran.  

NI  jamais drôle ni jamais haletant ( alors que ca se veut une comédie policière), ce Valentin Valentin prouve une nouvelle fois que décidement le cinéma de Pascal Thomas, on ne vit pas une très grande histoire d'amour pour paraphaser un de ses titres de film.

BANDE-ANNONCE VALENTIN VALENTIN


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines