Magazine Culture

Critique – The Blacklist – Saison 2

Publié le 24 mai 2015 par Avisdupublic.net @avisdupublicnet

The Blacklist a reçu des critiques élogieuses au cours de sa première saison. La saison 2 de la série avait pour objectif de confirmer tout le potentiel observé durant la saison 1. Est-ce le cas ? On vous donne notre avis.

Un jeu de poursuites. Voici comment on peut résumer cette saison 2 de The Blacklist. Poursuite de la vérité, poursuite des évènements, et surtout, poursuite des vilains méchants. Voyons ensemble quelques points retraçant les particularités de la saison 2 de The Blacklist.

The Blacklist nous offre un James Spader au top !

Dans notre critique de la saison 1, nous avions montré que James Spader avait réussi un tour de force en portant la série sur ses larges épaules. Dans la saison 2, l'acteur en rajoute une couche supplémentaire et parvient à donner à la série un relief qui manque souvent à ce style d'intrigue mêlant policier et thriller. Megan Boone gagne également en maturité dans son jeu d'actrice, on voit un peu plus de mouvements sur son visage et son corps exprime plus d'émotions que lors de la première saison. Diego Klettenhoff assure son rôle de second couteau mais c'est principalement Harry Lennix qui nous transperce d'émotions. On arrive à ressentir les hauts et les bas de son personnage et son jeu autour des autres acteurs est très juste.

Des longueurs malgré la tension : un format mal adapté ?

Une tension bien présente

The Blacklist arrive à trouver son public et l'ingrédient primordial pour ce style de série, la tension, est très présent. On se laisse guider dans la guerre du couple Keen/Tom mais également sur l'évolution de l'intrigue concernant le Fulcrum. Sans vous dévoiler le notion qui se cache derrière ce mot, le Fulcrum est très présent dans cette saison 2 de The Blacklist et Reddington fera tout pour mettre la main dessus. De plus, les quelques révélations concernant l'autre couple de la série, je parle bien entendu de Reddington et Eliszbeth, permettent de donner de l'air à l'intrigue. C'est bien mené, agréable et cela insuffle une dose d'espoir pour une troisième saison encore meilleure. Derniers points, la véritable identité d'Elisabeth est découverte à la fin de la saison 2 et l'on apprend également pourquoi Raymond a voulu enfermer ses souvenirs. Les derniers sont d'un très bon niveau.

Et pourtant de nombreuses longueurs

Cependant, malgré un fort investissement concernant l'intrigue, les épisodes sont parfois un peu longs et nos confrères de braindamaged décrivent parfaitement la situation : la série n'est pas faite pour un format de 22 épisodes. Certains épisodes ou morceaux d'intrigue se noient dans les longueurs et nuent gravement à la série. C'est dommage.

Une relation tumultueuse entre Tom et Liz

Les sentiments de Tom envers Liz sont-ils réels ou intéressés ? On se pose toujours la question tant le personnage masculin est détestable et donne envie de lui écraser les castagnettes à force de mentir et tromper son monde. Dans cette saison, Elizabeth ne va pas y aller avec le dos de la cuillère. En effet, séquestration, combat, amour, protection, l'agent du FBI va tout faire avec son compagnon. Megan Boone joue très bien les sentiments qui entourent son personnage, mais on ne peut en dire autant de la part de Ryan Eggold.

The Blacklist saison 2 : un avis positif

Vous l'aurez compris, le bilan de cette saison 2 est clairement positif. Il y a des améliorations, notamment concernant le rythme de la série. Il y a encore, certes, quelques longueurs mais si les producteurs tentent de raccourcir le nombre d'épisodes diffusés, la série atteindra probablement un niveau encore plus élevé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Avisdupublic.net 9313 partages Voir son blog

Magazine