Magazine Cinéma

L'assaut - 3/10

Par Aelezig

z16

Un film de Julien Leclercq (2011 - France) avec Vincent Elbaz, Gregori Derangère, Marie Guillard, Aymen Saïdi, Djanis Bouzyani

Extrêmement confus et mélo !

L'histoire : 24 décembre 1994. Alger. Un avion Air France s'apprête à décoller pour la France. Mais quatre terroristes montent à bord et exigent la libération de prisonniers islamistes. Histoire de deux jours qui ont marqué le monde.

Mon avis : J'ai été hyper déçue, mais quoi de plus normal, en somme, lorsqu'on regarde un film français... C'était pourtant intéressant de revoir cette prise d'otage et de comprendre son mécanisme, ses enjeux et son dénouement. Foin de tout ça ! Des ellipses, un montage mal foutu qui juxtapose des scènes sans rapport... ce qui fait qu'on ne sait plus où on est, des dialogues sybillins, des personnages transparents, tout ça est d'un terne absolu, magnifié si je puis dire par un parti pris de couleurs délavées qui tirent carrément vers un noir et blanc tristounet.

z17

J'ai pas pigé grand-chose et ça m'a fortement agacée. Des moments d'histoire comme ça (l'avion était destiné à exploser au-dessus de la tour Eiffel) méritent un meilleur traitement. Les otages, aussi, que l'on voit à peine (leur angoisse, leurs comportements) au profit de l'action musclée des vengeurs masqués.

Le membre du GIGN, présenté comme LE héros, et interprété par Elbaz, est vraiment mis sur un piédestal, comme s'il devait symboliser toute l'équipe à lui tout seul. Le courage, l'abnégation, la virilité, le bon droit, tout ça tout ça. Des clichés qui tournent au ridicule, surtout à la fin où la caméra s'attarde sur son corps blessé, et les larmes de sa femme, mourra, mourra pas ? On tombe dans un mélo totalement hors sujet. Pourquoi faire de ce gars une figure de légende, juste parce qu'il a été blessé au cours de son travail. Quid de tous les pompiers, policiers, gardiens et anonymes morts aussi dans le cadre de leur job ?

Le personnage interprété par Mélanie Bernier est quant à lui incompréhensible. Elle prend des airs mystérieux, des poses, alors que tout le monde autour d'elle a l'air de la prendre pour une débile. Est-ce pour évoquer le machisme ambiant ? Mais ça n'est pas étonnant qu'ils ne la voient pas... elle est transparente ! On ne comprend pas ses actions, ses dialogues, tout est brumeux et la petite Mélanie est trop jeune pour le personnage. A-t-on jamais vu une fille de 26 ans se fringuer comme Simone Weil ? Et elle a fait quoi comme parcours pour se trouver si jeune à un tel poste de responsabilité ? Après vérification, il semble que le personnage soit fictif. C'était juste pour mettre une jolie nana ? On dirait bien que oui, vu que le personnage ne sert strictement à rien.

z18

Ca, c'est pour vous prouver que, non, le film n'est pas en noir et blanc

Enfin bref. Médiocre, très médiocre.

Les critiques sont cependant meilleures que je ne pensais. Mais si beaucoup ont trouvé ça carrément palpitant... d'autres ne partagent pas cet avis et rejoignent le mien. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines