Magazine Santé

BILINGUISME: Un atout pour les compétences sociales de l'enfant – Psychological Science

Publié le 25 mai 2015 par Santelog @santelog

BILINGUISME: Un atout pour les compétences sociales de l'enfant  – Psychological ScienceLes jeunes enfants qui entendent plus d’une langue à la maison, seront de meilleurs  » communicateurs « , explique cette étude de l’Université de Chicago. Ses conclusions présentées dans la revue Psychological Science, montrent qu’une simple exposition à une seconde langue contraint à mieux chercher à comprendre le point de vue des autres et et permet ainsi d’acquérir de meilleures compétences sociales.

De nombreuses études ont porté sur l’effet pour le jeune enfant d’être confronté au bilinguisme ; leurs résultats sont mitigées sur l’apprentissage même des langues, mais, globalement suggèrent un impact positif sur certaines fonctions d’exécution. L’exposition même passive à une langue étrangère, par le biais de la télévision par exemple, pourrait aussi avoir des avantages, comme permettre de mieux s’approprier certaines caractéristiques d’une langue étrangère comme l’accent ou l’accent tonique. Mais ici les auteurs mettent en exergue un nouveau bénéfice de cette exposition : l’acquisition de compétences de communication sociale.

L’auteur principal, le Dr Katherine Kinzler, professeur de psychologie à l’Université de Chicago, expert en apprentissage de la langue et en développement social, explique :  » Les enfants vivant dans les environnements multilingues vivent une expérience sociale particulière, avec la nécessité de suivre  » qui dit quoi à qui  » en observant les comportements sociaux associés à l’usage de différentes langues". Cette expérience  » socio-linguistique  » va les aider à mieux comprendre le point de vue d’autres personnes et leur apporter ainsi les outils d’une communication plus efficace, bien au-delà du vocabulaire et de la syntaxe.

Une expérience pour tester la compréhension de l’autre : Pour parvenir à cette conclusion, l’équipe a suivi 72 enfants âgés de 4 à 6 ans, durant une tâche de communication sociale. 24 enfants vivaient dans un contexte familial monolingue (anglais), 24 dans un contexte ayant pour langue principale l’anglais, mais avec une exposition régulière à une autre langue et, enfin, 24 enfants dans un contexte vraiment bilingue et en capacité de parler et de comprendre les deux langues.

L’expérience: Chaque enfant était assis face à un adulte, séparé par une grille et était invité à déplacer des objets dans la grille. L’enfant était en mesure de voir tous les objets, mais l’adulte de l’autre côté en raison de quelques casiers obturés ne pouvait pas voir tous les objets. Les enfants avait d’abord occupé la place de l’adulte pour bien comprendre que l’adulte ne pouvait pas tout voir.

L’enfant disposait de 3 voitures, une petite, une moyenne, une grande mais l’adulte ne pouvait voir que 2 voiture, la moyenne et la grande. Lorsque l’adulte demandait à l’enfant de déplacer  » la petite voiture « , l’enfant pour interpréter correctement la demande de l’adulte, devrait prendre en compte le fait que l’adulte ne pouvait pas voir la plus petite voiture, et donc déplacer la plus petite des 2 voitures visibles par l’adulte, soit la voiture de taille moyenne.

·   Les enfants monolingues ne déplacent l’objet correct que dans 50% des cas,

·   les enfants exposés à une seconde langue, déplacent le bon objet dans 76% des cas,

·   les enfants totalement bilingues dans 77% des cas.

Les auteurs l’appellent  » l’exposure advantage  » : Etre exposé à de multiples langues apporte une expérience sociale très différente, qui forme à la prise de perspective (des autres) et contribue ainsi à développer des compétences de communication plus efficaces.

Sources: Communiqué APA Children Exposed to Multiple Languages May Be Better Natural Communicators et Psychological Science May 8, 2015, doi: 10.1177/0956797615574699 The Exposure Advantage: Early Exposure to a Multilingual Environment Promotes Effective Communication

Lire aussi :

DÉVELOPPEMENT: Les enfants doivent-ils apprendre 2 langues de front? Pas sûr -

APPRENTISSAGE des LANGUES: La fenêtre de prédisposition se ferme à l’adolescence


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine