Magazine Concerts & Festivals

AC/DC au Stade de France : le Live Report !

Publié le 24 mai 2015 par Captain_h0wdy @twit2mat
AC/DC rock or bust tour 2015

INDIO, CA – APRIL 10: Musician Angus Young of AC/DC performs onstage during day 1 of the 2015 Coachella Valley Music & Arts Festival (Weekend 1) at the Empire Polo Club on April 10, 2015 in Indio, California. (Photo by Kevin Winter/Getty Images for Coachella)

Hier soir à Paris, il y avait AC/DC au Stade de France !

Ça y est, enfin ! Depuis le temps que je les attendais… La rencontre a finalement eu lieu hier soir. Groupe de légende, discographie hallucinante, AC/DC est LE groupe qui m’a fait découvrir la musique. Depuis la découverte de vieux vinyles durant mes vacances chez ma grand-mère, mon admiration pour ce groupe ne m’a pas quitté. Malheureusement, je n’avais jamais eu l’occasion de les voir sur scène, jusqu’à hier soir.

Pour l’occasion, mon frère et mon oncle sont montés sur Paris (AC/DC c’est une histoire de famille chez nous), et tout le week-end ne tournait qu’autour de ça. Alors forcément, quand on voit leur âge, la triste absence de Malcolm Young et celle de Phil Rudd, je ne vous cache pas que j’avais parfois quelques réserves quant à cette soirée… On est tous d’accord : ce n’était pas le live de 92, mais c’était quand même génial !

Première bonne nouvelle pour moi : Phil Rudd serait remplacé à la batterie par Chris Slade. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais pour moi ça change beaucoup de choses. Chris Slade est l’un de mes batteurs préférés. C’est lui qui était sur le live at Donighton ou encore sur « Big Gun ». Ce mec-là a une énergie incroyable et un sens du rythme d’une précision à couper le souffle. Bref, c’est un killer et il me l’a encore prouvé hier soir (à 68 ans !).

Comme à son habitude, le groupe avait une scénographie assez cool avec de la pyro, des écrans géants et toute la panoplie du groupe qui débarque au Stade de France. Histoire de ne pas décevoir les fans :  Rosie la poupée gonflable était là, la cloche d’Hells Bells, les canons pour le final ou encore la nacelle pour le solo de guitare complètement hallucinant d’Angus, ils n’ont rien oublié ! Et comme pour la dernière tournée, le groupe s’est offert une petite vidéo d’intro super sympa qui fait bien son boulot et vous met tout de suite dans l’ambiance !

Et l’ambiance justement, il y en avait ! Parce que si Angus Young ne court plus partout sur scène comme il faisait lorsqu’il était jeune, il est encore très en forme et compte bien montrer au monde entier que le diable en culotte courte aux doigts de feu, c’est toujours lui ! Avec Brian Johnson, ils forment un duo charismatique parfaitement à la hauteur de mes espérances. Leur énergie est époustouflante et leur générosité tellement communicative ! Le stade était illuminé de milliers de cornes rouges clignotantes, tout le monde chantait, dansait, avait le sourire… Et que dire des morceaux qui prennent tout leur sens sur scène ?! Malgré quelques absences (Fire Your Guns par exemple), la set list était très bien dosée et choisie. J’ai même eu l’agréable surprise de les voir jouer You Shook Me All Night Long alors qu’elle était absente sur d’autres dates de la tournée.

Bref, je pourrais vous en parler pendant des heures, mais ce sera toujours la même conclusion : c’était parfait et sincèrement, je n’ai jamais vu une telle énergie dans un concert de cette ampleur ! Hier soir AC/DC a mis le feu à Paris et on en redemande ! Ça tombe bien, ils font une deuxième date le 26 mai !

Vous étiez au concert du 23 ? Vous serez à celui du 26 ? N’hésitez pas à partager vos impressions en commentaire !

Pour les amateurs, les curieux ou les nostalgiques : voici la setlist du concert du 23 mai 2015 au Stade de France :

Rock or Bust
Shoot to Thrill
Hell Ain’t a Bad Place to Be
Back in Black
Play Ball
Dirty Deeds Done Dirt Cheap
Thunderstruck
High Voltage
Rock ‘n’ Roll Train
Hells Bells
Baptism by Fire
You Shook Me All Night Long
Sin City
Shot Down in Flames
Have a Drink on Me
T.N.T.
Whole Lotta Rosie
Let There Be Rock
(with Angus Young guitar solo)

Encore:
Highway to Hell
(with Angus Young guitar solo in intro)
For Those About to Rock (We Salute You)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Captain_h0wdy 7645 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte