Magazine Culture

Les « Jeux interdits » de CLET à la galerie Artistik Rezo

Publié le 25 mai 2015 par Miss Acacia @GrainedAcacia
Les « Jeux interdits » de CLET à la galerie Artistik Rezo

Pour sa toute première exposition en France, l'artiste CLET s'est installé à la galerie Artistik Rezo. Alors samedi, après ma visite de l' expo de HOPARE, La rue a du charme, j'a continué ma balade dans le 11ème pour aller jusque là.

Vous avez surement tous vu passer dans la presse ou sur les réseaux sociaux (ou même dans la rue) ses petits dessins qui détournent le sens des panneaux de signalisation. Breton d'origine, il a choisi de s'installer en Italie il y a une vingtaine d'années. C'est là-bas qu'il a commencé à intervenir dans la rue, développant une forme de street art très personnelle.

" Mon travail sur les panneaux de signalisation est illégal, je le revendique. Je voudrais ainsi faire observer que la légalité n'est pas une valeur absolue, qu'il y a des valeurs bien plus valides, comme le sens des responsabilités et le respect d'autrui. La loi est par définition toujours en retard sur la réalité et par conséquent elle ne peut pas s'imposer sans reconnaître sa composante de relativité. Nous sommes de plus en plus envahis par la signalétique; l'espace urbain délivre quantité de messages unilatéraux, certes utiles, mais pour le moins bêtifiants. Je voudrais qu'à l'unilatéralité du message soit substituée l'idée de réversibilité, qu'un sens nouveau s'ajoute au premier, orientant d'autres niveaux de lecture. L'oeuvre d'art doit se rendre utile, elle doit donc savoir se mettre en relation avec les questions contemporaines populaires, sans cadre ni piédestal: lorsque la sacralisation disparaît, il reste la substance, si substance il y a. " - CLET

Avec l'exposition " Jeux interdits ", il utilise ses détournements pour explorer différentes thématiques telles que l'amour, le sexe ou encore l'innocence afin d'interroger le spectateur sur son rapport aux tabous. Jusqu'où pouvons-nous repousser nos limites ?

L'exposition se tient jusqu'au 10 juillet 2015 à la galerie Artistik Rezo

14, rue Alexandre Dumas
75011 Paris
M° Rue de Boulets

Et maintenant l'au revoir en musique avec une musique célèbre au titre qui s'accorde à cette exposition. Ici dans une très belle version orchestrée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Miss Acacia 7616 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine