Magazine Culture

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

:star: Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toi de Marie VareilleBroché : 320 pages
Éditeur : Charleston
Date de parution : 8 juin 2015
Collection : Grands Romans
Langue : Français
ISBN-10 : 2368120378
ISBN-13 : 978-2368120378

Disponible sur liseuse : OUI
Prix : 19,90 €

Résumé :

Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Un soir, les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, séductrice dans l’âme et Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de lire un livre de Marie Vareille. Ayant eu de bons retours lors de la sortie de son premier roman, en juin dernier, j’étais impatiente de découvrir ce que l’auteure allait nous réserver pour cette nouvelle histoire.

Ce livre fait partie de mes excellentes découvertes de l’année. Dès les premières pages, je me suis laissé transporter par la plume de Marie Vareille, qui est très agréable à lire et qui a su captiver toute mon attention. L’originalité de ce roman tient en grande partie à sa narration puisque cette histoire est racontée de deux façons bien distinctes et plutôt originales. En effet, nous faisons la connaissance du personnage de Constance Delahaye à travers les pages de son journal intime, alors que pour celui de Chloé Lacombe, nous la côtoyons dans son quotidien. Une idée judicieuse de la part de l’auteure puisque cela permet de rendre ses personnages extrêmement touchants et sympathiques.

Ce qui m’a également plu dans cette histoire, c’est la proximité que Marie Vareille est parvenue à créer, au fil des pages, entre ses personnages et son lecteur. A de nombreuses reprises, je me suis surprise à sourire face aux mésaventures rencontrées par nos deux jeunes héroïnes, qui étonnamment ressemblaient aux miennes. Qui n’a jamais pris de décisions hâtives et irréfléchies après une énième rupture amoureuse ?

De plus, le récit est rythmé par plusieurs références littéraires et cinématographiques qui amuseront beaucoup le lecteur. Je pense notamment à une scène dans laquelle le personnage de Constance apprend le nom de l’acteur qui a été retenu pour jouer dans l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey… Il y a quelques mois encore, j’étais dans le même état d’esprit qu’elle, si ce n’est que, pour ma part, le choix ne m’a pas dérangée.

Nous faisons la connaissance de Constance Delahaye et Chloé Lacombe, deux très bonnes copines que tout oppose. Cela fait maintenant deux ans que Chloé s’est séparée de Guillaume, mais la jeune femme n’a jamais eu le courage de passer à autre chose et continue à fréquenter son ex petit-ami alors que ce dernier s’apprête à en épouser une autre. Honnêtement, je n’ai pas compris pourquoi Chloé s’infligeait ça, d’autant plus que j’ai trouvé qu’il n’y avait aucune alchimie entre eux. Ceci dit, cela ne m’a pas empêchée d’apprécier le personnage. Chloé est une jeune femme pétillante qui n’a pas sa langue dans sa poche, ce qui lui vaudra quelques scènes hilarantes dont notamment celle de sa rencontre avec Vincent. Suite au désastre de sa vie sentimentale et au pacte passé avec Constance, Chloé quitte sa vie parisienne pour s’installer à Marinzac chez l’oncle de son amie, pour y écrire le fameux livre dont elle rabat les oreilles de tout le monde depuis des années… Malheureusement, l’inspiration et la créativité ne seront pas au rendez-vous surtout quand son séduisant voisin sera dans les parages.

Grande admiratrice de Jane Austen, Constance est une incorrigible romantique qui rêve du prince charmant. De nature timide et réservée, au fil des pages et grâce aux conseils hors de prix d’une coach, Constance va prendre plus d’assurance, bien déterminée à en finir avec sa vie de No Sex Land pour enfin conquérir le cœur de Tristan Grant. Le défi imposé par son amie Chloé ne va lui apporter que du positif puisque cela va lui permettre de voir la vie sous un autre angle mais aussi de trouver le courage de prendre des risques et de faire des choses qu’elle n’aurait jamais cru être possible de faire, comme aborder un parfait inconnu dans un bar. Constance est incontestablement le personnage qui a le plus évolué au cours de cette histoire, de plus j’ai beaucoup aimé sa spontanéité qui, d’ailleurs, lui jouera quelques mauvais tours.

Je peux très bien me passer de toi est un véritable coup de cœur. Une histoire que je recommande fortement de lire surtout si, comme Chloé et Constance, vous êtes à la recherche du prince charmant !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines