Magazine Culture

Bal de Givre à New York de F. Colin

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

:star: Bal de Givre à New York de Fabrice Colin

BAL_DE_GIVRE_A_NEW_YORK.inddNombre de pages : 293 pages
Éditeur :Editions Albin Michel (5 janvier 2011)
Collection : Wiz
Langue : Français
ISBN-10: 2226193561
ISBN-13: 978-2226193568
Prix : 13€70
Disponible sur Liseuse ? OUI

Son résumé : Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

Mon avisC’est en flânant dans la médiathèque de ma commune que je suis tombée sur ce titre. Outre la couverture que j’avais trouvée super jolie, c’est surtout le résumé qui m’avait convaincue. Il promettait une atmosphère aussi légère qu’énigmatique. Après avoir laissé le livre traîner quelques temps sur mon bureau, j’ai décidé de m’y plonger. J’ai lu le livre d’une traite mais je ressors insatisfaite de cette lecture, voire déçue.

Nous faisons donc la connaissance d’Anna Claramond. C’est une jeune lycéenne qui se réveille au milieu de nulle part, mais à New-York. Un New-York sensiblement différent de ce l’on peut connaître. Tout est beau, blanc, léger et l’architecture est encore plus majestueuse qu’à l’habitude. Anna a presque perdu la mémoire : elle ne se souvient que de quelques bribes de détails concernant sa vie et sa rencontre avec le richissime Wynter va bousculer la jeune femme. Bien qu’elle soit sûre de le connaître, elle ne se souvient pas de lui. Pourtant, la jeune fille arrive à rentrer chez elle où Jacob, le majordome, lui apprend que ses parents sont partis sans pouvoir donner plus d’informations à Anna.

Anna est la fille de l’architecte qui a conçu ce New-York aérien. Mais en retournant au lycée, la jeune femme s’aperçoit que les personnes ont une mauvaise image de son père. Voici le début du bouquin. Déroutant, non ? Moi aussi, j’étais complètement perdue. Puis Anna va tomber amoureuse de Wynter et celui-ci va la défendre face au Masque, un tueur en série qui sévit dans la ville. Une jeune femme de 17 ans richissime, qui semble complètement étrangère suite au départ de ses parents et à sa perte de mémoire. Oui, mais voilà, c’est seulement vers l’extrême milieu du livre que l’intrigue se met en place. Quelque chose cloche dans la monde d’Anna et le compte à rebours est lancé. Une course contre la montre est lancée et la jeune femme va devoir se battre corps et âme pour enfin connaître la vérité.

Vous trouvez ce résumé brouillon ? C’est un peu comme ça que j’ai perçu l’histoire. Je ne peux vous en dire plus sur le livre de peur de vous spoiler mais je dois vous avouer que j’ai été perplexe durant une bonne partie de ma lecture. L’histoire a du mal à décoller et il faut un certain laps de temps avant de voir l’intrigue principale se mettre en place. J’ai trouvé ça dommage car finalement, il ne reste que très peu de temps à l’auteur pour pouvoir développer correctement son univers. Je dois cependant reconnaître que cette balade au cœur de New York est rafraîchissante, agréable. C’est un aspect presque « humain » que l’auteur a voulu montrer. Pourtant, je ne peux m’empêcher de me dire qu’il manque une touche de gaieté, de couleur dans ce New York si clair mais tellement sombre. Pour vous résumer en quelques mots, le cadre de l’intrigue est superbement choisi mais il manque de relief, de piquant et de mise en valeur.

J’aimerais passer aux personnages. Même si j’ai fini le livre, je suis vraiment désolée de dire que ces derniers me sont toujours aussi étrangers. Bien qu’Anna soit au centre du bouquin, il m’a tellement manqué de détails pour pouvoir apprécier la jeune fille. On ne sait que le strict minimum sur elle, son caractère, son entourage. Ça m’a déstabilisée car ça a été difficile pour moi de m’attacher à notre héroïne. Quant à Wynter, que dire ? Dès le début, ce garçon m’a semblé inamical. Trop parfait pour être blanc comme neige. L’auteur aurait dû davantage s’attacher à rendre Anna « réelle » qu’à sublimer Wynter. Et puis, pardon mais franchement, je n’ai pas cru un seul instant à leur relation. C’est peut-être pour ça que j’ai eu du mal à rentrer complètement dans le livre quand on sait que la majeure partie du bouquin est consacrée à cette relation. C’est pareil : le personnage du Masque n’est pas assez exploité. Il avait pourtant un potentiel non négligeable. Après, voilà. J’ai eu un immense coup de cœur pour le personnage de Jacob, le majordome, et celui de la vieille folle qui vend des journaux. Dommage que leur présence dans le livre ne se limite qu’au strict minimum. Ces personnages, aussi sympathiques pour certains que détestables pour d’autres, manquent de reliefs, de vie, et d’explications quant à leur vie ou leur rôle dans la vie d’Anna. C’est peut-être un choix de l’auteur quand on saisit l’intrigue mais, à mes yeux, ça manquait de pétillant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67414 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines