Magazine Cinéma

Une heure de tranquilité et une heure(vingt) de bonne comédie !!

Par Filou49 @blog_bazart
25 mai 2015

heure tranquilite

J’ai beau adorer Patrice Leconte, comme je l’ai souvent dit sur ce blog,et avoir notamment, contrairement à la grande majorité des critiques, beaucoup aimé son précédent film La Promesse, je ne suis pas allé voir le second film qu’il avait sorti en 2014 ( même si on était le tout dernier jour de l'année on était bien en 2014, ce qui prouve que ce type film un peu trop)" Une heure de tranquillité", son adaptation d’une pièce de Florian Zeller qui avait cartonné à paris avec le génial Fabrice Lucchini dans le rôle titre (je me rappelle avoir tout fait pour essayer en vain de récolter des places lors d’un séjour à paris )

En effet les adaptations de pièce de théâtre sont quand même en grosse majorité rarement réussies (en effet pour un cuisine et dépendance ou diner de cons, combien d’amitiés sincères ou le jeu de la vérité ?) et j’avais bien peur qu’avec le Okayy Christian Clavier à la place de Lucchini, on perdrait quand même largement au change.

En voyant le film en DVD (il sort ce mercredi 27 mai chez Wild Side), le film qui a quand même dépassé le million d’entrée n’est pas une immense réussite mais pas non plus le navet que j’avais craint.

uneheure

  Le réalisateur tant aimé -par moi en tout cas- de "Tandem" et de "Monsieur Hire" montre en effet qu’il n’a pas tout perdu de sa capacité à filmer des comédies comme il le faisait au début des années 80 (les Bronzés évidemment mais aussi les cultes Viens chez moi j’habite chez une copines ou ma femme s’appelle reviens.

En effet, Leconte possède un sens du tempo comique évident et une énergie filmique qui insuffle à sa réalisation un rythme et cadrage très serré qui permet de suivre cette intrigue assez vaudevillesque sans s’ennuyer un instant ( il faut dire que le film ne dure pas plus qu'une heure vingt, ce qui est la durée idéale avant l'essoufflement de l'intrigue).

Et il faut bien le dire même sil ne ménage pas sur le cabotinage, voir courir Christian Clavier dans tous les sens et ne pas réussir à s’octroyer ne serait ce qu’un petit moment de plénitude pour écouter son morceau de jazz est l’atout majeur du film tant on prend plaisir à le suivre dans ses gesticulations et sa mauvaise foi avérée. Du coté de ses partenaires, mention spéciale en Stéphane De Groodt est irrésistible en Pavel le voisin polonais un tantinet envahissant (on n’est pas loin du célèbre Monsieur Preskovitch).

heuredetr

Le film s'appuie sur une intrigue quand même bien tirée par les cheveux mais il assure toutefois  l’essentiel : faire rire et qui surtout octroie une petite surprise dans son dénouement plus tendre, et avec une participation exceptionnelle que les critiques n’avaient pas dévoilé à sa sortie (du coup je n’en dis pas plus non plus).

Bref une comédie pétillante légère et facilement oubliable mais qui fait passer un bon moment de distraction et c’est déjà pas mal. Et comme je le pensais, ce n'était pas forcément indispensable de le visionner au cinéma mais il est plus que parfait pour  une séance DVD en famille ou entre potes.

 Cinéma: Une heure de tranquilité


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines