Magazine Culture

Le partage de livres en bas de chez vous

Publié le 25 mai 2015 par Aude Mathey @Culturecomblog

Robin Sappe, au-delà d’être un contributeur sur Culturecom, le Club des Echos et un DRH récompensé est aussi l’un des fondateurs de Booxup, l’appli qui vous offre le partage de livres en bas de chez vous. Pour en comprendre un peu mieux son fonctionnement, nous avons soumis Robin à l’exercice de l’interview.

Comment vous est venue l’idée de créer Booxup à David Mennesson et toi ?

L’idée est venue à mon associé, David Mennesson qui, un matin, en prenant son café, contemplait sa bibliothèque et tous ses livres qui lui ont permis de s’instruire, de s’ouvrir, de rêver, de voyager… l’occasion de réaliser que ces livres seraient plus utiles s’ils circulaient, plutôt que de rester sur ses étagères à prendre la poussière. Il convie alors tous ses amis à une soirée et les invite à prendre tous les livres qu’ils veulent. Après que chacun soit reparti avec son petit sac de bouquins, David regarde alors sa bibliothèque et réalise qu’il y a encore… 90% des ouvrages présents ! Ainsi commence le début d’une réflexion sur la circulation des livres qui aboutit … à la création de l’application Booxup !

screen322x572

L’application va-t-elle aussi se développer pour les livres numériques pour en permettre la lecture directement depuis l’appli ?

Aujourd’hui, l’application ne concerne que les livres papier que trop peu de projets digitaux mettent en valeur alors qu’ils sont grandement utilisés et que leur durée de vie et le fait qu’on puise les prêter constituent de réels avantages. Nous n’opposons pas le livre numérique au livre papier : chacun dispose de réels avantages mais nous avons fait le choix de nous concentrer sur le papier. L’étude Creatiing Growth (ici [NDLR]) rappelait encore récemment que les livres papier constituent 97% des ventes d’ouvrage en Europe, alors même que le développement du livre numérique ralentit en Amérique du Nord et que le livre papier connait une croissance sans précédent dans des pays comme la Chine ou l’Inde.

screen322x572-3

Si je comprends bien, le partage des livres et le réseau social sont gratuits. Quel est votre modèle économique ?

Le modèle économique est basé sur l’audience, et principalement sur la publicité native et l’affiliation. Nous sommes justement en train d’étudier comment on peut optimiser leur intégration. Ces dispositifs seront ainsi prêts à être mis en œuvre prochainement.

Quels sont vos projets de développement futurs avec Booxup ?

Il y a tout d’abord un travail de développement technique en cours, afin que l’application soit au plus proche du besoin des utilisateurs. Nous sommes concentrés sur cette dimension, pour simplifier encore le service, et préparons, en parallèle, le lancement de l’application au niveau international : il s’agit là d’un développement pour aller à la rencontre de nos utilisateurs et utilisatrices, les booxistes, qui va intervenir dès les prochains mois.


Quelques infos rapides sur Booxup:

L’application a été lancée en mars 2015 lors du Salon du Livre de Paris.
Sans mener de campagne de publicité ou auprès des médias, il y a déjà eu plus de 6 000 téléchargements.
Il y a des booxistes présents sur les 5 continents et aujourd’hui plus de 24.000 livres sont disponibles dans 21 langues.
Le dossier de presse est téléchargeable ici.
L’appli iOS est téléchargeable là.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aude Mathey 3168 partages Voir son profil
Voir son blog