Magazine Culture

La peau des mots

Publié le 25 mai 2015 par Le Journal De Personne
Pourquoi est-ce que je vis ?
Pourquoi est-ce que je réfléchis ?
Je vis et je réfléchis pour venir à bout d'une double illusion :
- l'illusion de l'homme qui prend l'homme pour un Dieu
- l'illusion de l'homme qui prend Dieu pour un homme
Deux maux : la mystification et le mysticisme.
Le même écho trompeur... le même scénario qui consiste à prendre l'écho de notre voix pour une image de l'au-delà.
Pour ne pas devenir un imbécile, il faut partir à l'assaut du ciel qui ne contient rien d'essentiel.
Peut-on se débarrasser de toute aliénation ?

- Oui, si et seulement si pour commencer, on élabore et on collabore à l'édification d'une véritable critique de la religion.
Pourquoi ? Relisez la Critique de la philosophie du droit :
"Parce que la critique de la religion détruit les illusions de l'homme pour qu'il pense, agisse, façonne sa réalité comme un homme sans illusions, parvenu à l'âge de la raison, pour qu'il gravite autour de lui-même, c'est à dire autour de son soleil réel. La religion n'est que le soleil illusoire qui gravite autour de l'homme tant que l'homme ne gravite pas autour de lui-même".

- Oui, si et seulement si pour en finir, on dénonce et on renonce à tout SYSTÈME ILLUSOIRE, sans se faire d'illusion sur nos propres illusions... tenaces et coriaces. Car l'illusion n'est pas seulement prolifique, elle est aussi et surtout politique.

Il y a je crois, deux manières de nous asservir ou nous rendre serviles : La religion et l'idéologie.
La religion pour les crédules... Et l'idéologie pour les incrédules.
Choisissons notre camp camarades ! Ou nous serons faits comme des rats si nous cessons de faire la guerre tout autant à l'une qu'à l'autre.
La religion était à droite, elle est passée à gauche
L'idéologie était à gauche, elle est passée à droite. Tour de passe-passe pour faire passer la lutte des classes.
Il ne nous reste plus qu'à renverser les tables de la pensée unique et bouleverser la conscience inversée d'un monde cynique.
Car le cercle est partout, le centre nulle part !

Signé : Carla Marx


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76481 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog