Magazine Culture

à Paris, on fait la fête !

Publié le 26 mai 2015 par Dubruel

~d'après UNE SOIRÉE (1883), de Maupassant

Maître Saval, notaire à Étretat, Jeune encore, chauve déjà, Actif, galant, Joyeux, un peu gros, Aimait la musique passionnément. Il chantait l'opéra et jouait du piano.

Il conviait à des soirées musicales toute la haute société d'Étretat Par des billets par exemple tournés ainsi : "Vous êtes priés d'assister à Saïs, Lundi soir en première audition à Étretat."

De temps en temps, Quelques amis faisaient les chœurs. Deux ou trois dames chantaient également. On ne traitait pas Saval d'amateur. On l'appréciait en véritable artiste.

Un jour, il décida à l'improviste D'aller assister à Paris À la première d'Henri VIII.

Quand il descendit du train, Il avait deux heures devant lui. Il erra rue de la Chaussée d'Antin Et se dit : ''Que je serais heureux ici, Au milieu des artistes parisiens ! ''

Lorsqu'il venait à Paris, Il aurait voulu en connaître quelques-uns Et passer des soirées en leur compagnie Pour, ensuite, à Étretat, en parler.

Saval avait entendu parler d'un café Où se réunissaient des écrivains, Des peintres et des musiciens. Il y alla, entra et s'assit. Vint bientôt se placer à côté de lui Un homme grand, fort et brun Que la patronne appelait M. Romantin. À la prononciation du nom De ce peintre de renom Le notaire tressaillit. Était-ce lui Qui venait d'obtenir un prix Au dernier Salon ?

Romantin fit venir le garçon : -" Tu vas me donner à diner Puis, comme nous pendons la crémaillère, Tu porteras à mon nouvel atelier 10 rue des Saints Pères Les bières et le jambon que j'ai commandés. "

Saval regardait le peintre en biais Quand deux de ses amis s'approchèrent, Vêtus de veste de velours noir. Ils l'interrogèrent :

-" C'est pour ce soir ? "

-" Je vous crois. Ce sera du tonnerre ! Il y aura Guillemet, Gerveix, Bonnat, Clarin, Béraud, Jean-Paul Laurens, Hébert... "

Alors, Saval lui demanda d'une petite voix

-" J'ai entendu prononcer votre nom. Êtes-vous M. Romantin, médaillé au Salon ? "

-" Lui-même, monsieur. C'est moi. "

Le notaire le complimenta et ajouta : -" Je serais enchanté De rencontrer toutes les célébrités Réunies chez un artiste de votre talent... "

-" Eh bien, venez ! Vous serez bien accueilli ! "

Saval, enthousiaste, se dit : '' Ce soir, tant pis Pour l'opéra Henri VIII, J'aurais toujours le temps D'y aller. '' Et pour remercier, Il paya l'addition Des deux repas Et des consommations. Ils sortirent ensuite d'un allègre pas. Quand ils arrivèrent à l'atelier, Romantin rentra le premier :

-" Puisque je vous ai invité, Vous allez m'aider. "

-" Usez de moi comme vous voudrez. "

-" Nous allons d'abord nettoyer. Tenez, balayez Pendant que je m'occupe des lumières. "

Saval prit le balai, Souleva un ouragan de poussière Puis mit de l'ordre autour de lui Tandis que Romantin allumait les bougies. On disposa les victuailles sur la table. On attendit un quart d'heure, Une demi-heure. Soudain l'escalier Résonna de cent pieds Ébranlant la maison tout entière. Des hommes et des femmes hurlèrent : " Entrez dans mon établissement, Soldats et bonnes d'enfants ! "

Saval était enchanté. En le voyant, Les membres de la procession se sont exclamé : -" Un larbin, un larbin ! " Ils lui lièrent les mains, Tournèrent autour de lui Et dansèrent en faisant grand bruit. Saval, furieux, s'écria : -" Je suis notaire. Détachez-moi ! "

-" Pas d'histoire ! " On le déshabilla. On le fit boire...

------------------------

Depuis, quand on évoque devant lui Les beautés de l'opéra, Maître Saval, en fin connaisseur, Ne manque pas D'acquiescer mais invariablement Il ajoute : "à mon avis, La peinture est évidemment Un art très inférieur. "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine