Magazine Culture

Pierre huyghe

Publié le 26 mai 2015 par Aelezig

z57

Pierre Huyghe, né le 11 septembre 1962 à Paris, est un artiste français, plasticien, vidéaste, designer.

De 1982 à 1985, il étudie à l'École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Il intègre et devient cofondateur du collectif Les frères Ripoulin. En 1995, il crée l’association des Temps Libérés, au Nouveau Musée/Institut d'Art Contemporain de Villeurbanne.

Un an plus tard en 1998, il expose avec Dominique Gonzalez-Foerster et Philippe Parreno. Il réalise une exposition où l’accrochage est d’un nouveau genre : une sorte de parcours cinématographique dont une speakerine filmée rythme les étapes. La même année, il est lauréat de la Villa Kujoyama.

En 2001, il obtient le prix spécial du jury à la Biennale de Venise. En 2002, il est lauréat du prix Hugo Boss délivré par le Metropolitan Museum of Art de New York.

En 2010, Pierre Huyghe achève l'expérience The Host and the Cloud. Cette dernière est une situation réelle, se déroulant dans un musée fermé, au fond d'un parc d'attraction. Un petit groupe d'acteurs est placé sous certaines conditions, et fait face à différentes influences qu'ils peuvent librement altérer. L'expérience live a été suivie par des témoins à Halloween, la Saint-Valentin et le 1er mai et a été partiellement enregistrée au cours de ses trois journées. Une sorte de reality-show.

La même année, Pierre Huyghe reçoit le prix de l’artiste contemporain de l’année 2010, une récompense décernée par le Smithsonian American Art Museum (Washington). Les jurés ont tenu à féliciter l'artiste pour l’ensemble de sa carrière, dont certaines œuvres « ont changé le cours du cinéma et de la vidéo contemporains ».

z62

En 2013 il est lauréat du prix Haftmann de la fondation helvétique éponyme, basée à Zurich.

Depuis ses débuts, l’artiste s’interroge sur les rapports étroits et ambigus entre réel et fiction. Il analyse aussi sa relation au temps, au spectateur et à la mémoire collective. Son travail interroge la notion d’exposition. Il veut mettre à jour les dessous de la création et de la production, en jouant avec le temps et l’espace. Dans ses expositions, le visiteur devient acteur d’une réalité cadrée mais pas prisonnière. Il devient récitant d’un scénario à venir. Par ailleurs, ses expositions ne sont jamais un aboutissement d’un projet, mais simplement une étape. Les projets se prolongent, se racontent, se partagent, s’arrêtent puis reprennent.

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte