Magazine Bd

Lune l'envers - Blutch

Par Belzaran

Lune l'envers - Blutch

Blutch reste l'un des auteurs de bande-dessinée que j'admire le plus. La variété des moyens avec lesquels il a pu me toucher en tant que lecteur m'étonne toujours. De ses histoires d'enfance (" Le petit Christian "), à l'humour grinçant (" Blotch ") en passant par le déstabilisant " Vitesse moderne ", j'ai eu droit à tous les sentiments. Cependant, cette force dans la variété a fait que je suis également passé à côté de certains ouvrages... " Lune l'envers " est un nouveau one-shot publié par l'auteur chez Dargaud. Le livre se présente sous la forme d'un album classique d'une cinquantaine de pages.

Quel est le réel sujet de " Lune l'envers " ? Difficile de le dire. Profondément narcissique (plusieurs personnes sont Blutch), on peut y voir une sorte de fable surréaliste sur le milieu de la bande-dessinée (et de l'art en général). Mais les critiques sur le monde du travail sont également bien présentes. L'auteur nous montre notre société, façon futur dystopique. C'est affreux, sans aucune morale et les méchants gagnent à la fin. Et devant le côté absurde de certaines situations, il va falloir s'accrocher.

Un peu abrupte dans son début, l'ouvrage s'éclaircit au fur et à mesure des pages. Les tenants et les aboutissants se dévoilent et le puzzle se constitue. De façon générale, l'ouvrage s'attaque à l'aspect aseptisé et bien pensant qui s'installe dans notre monde. Ainsi, un jeune éditeur (qui porte le nom... Blütch !) déclare : " votre projet est conventionnel, poussif, sans élan... Parfaitement inoffensif... Bravo, mon vieux. On va vous préparer un contrat. " C'est le message qui découle de l'histoire.

Forcément, en crachant dans la soupe et en flinguant tout le monde (de l'auteur indé à l'auteur mainsteam, en passant par l'éditeur), Blutch se devait d'être cohérent. C'est le cas ! Son récit est complexe et riche, son graphisme excellent. J'ai depuis longtemps été séduit par le trait de l'auteur, mais il adopte ici une esthétique qui rappelle les années 70, impression renforcée par des couleurs originales et marquantes.

Critiquer l'univers de la BD est facile, le faire avec une telle créativité est une autre paire de manches. Blutch confirme ici, si besoin était, son grand talent et sa virtuosité. " Lune l'envers " est un ouvrage corrosif et riche. Une belle épopée surréaliste dans le monde d'édition de bande-dessinée !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Belzaran 2543 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines