Magazine Culture

Carl Barat and The Jackals – Let It Reign

Publié le 02 juin 2015 par Avisdupublic.net @avisdupublicnet

Let It Reign : du rock qui a du chien !

L'ex co-leader de The libertines avec Pete Doherty, dont la reformation est officielle depuis quelques mois, Carl Barât semble d'une productivité débordante avec la sortie début 2015 de Let It Reign sous le nom " Carl Barât And The Jackals ". Qualité ou quantité ?

La sortie du célèbre album Up The Bracket en 2002 marquait les débuts officiels de Carl à travers le groupe The Libertines avec son ami Pete Doherty. Le groupe londonien aura marqué la décennie en seulement deux ans d'activité, avec cet indie/garage rock nerveux. Il se fait également remarquer à cause de son attitude parfois très subversive ainsi que par les nombreuses frasques des membres du groupe. En 2006, Carl forma Dirty Pretty Thing qui ne dura que deux ans durant lesquels parurent deux albums. Ce n'est alors qu'en 2010 qu'il composa son premier album solo, dont Let It Reign est le petit frère !

Carl Barat and The Jackals – Let It Reign
Lors de son écriture, Carl a ressenti qu'il avait besoin d'un vrai groupe derrière lui pour donner plus d'énergie et de corps aux compositions et pour mieux épauler le chant. Le rendu est effectivement peu épuré, avec un son aux influences punk qui rappelle très bien celui des anglais de The Clash, mythique du genre, bien que l'on sente parfois un punk plus américanisant de The Offspring ou de Green Day (à l'époque American Idiot). En somme, beaucoup d'énergie donc, et un très bon nez de Carl lors de la sélection des quatre musiciens qui l'accompagne avec qui l'on sent une bonne osmose. Le style de The Libertines, il a réussi à s'en éloigner notamment après plusieurs mois de retranchement dans la vallée californienne, et où il a visiblement trouvé un son plus lourd et moins garage pour ce nouveau projet. Notons d'ailleurs que ce son rageur est parfois accompagné de textes parfois plus sophistiqués, notamment dans Glory Days, tube de l'album, écrit par Benjamin Biolay avec qui Carl avait déjà collaboré et qui se trouve être un féru de la culture hexagonale.

Carl Barat and The Jackals - Let It Reign

  • L'énergie
  • Les compositions
    On ne s'attend plus à grand chose de sa part

Note des lecteurs: (0 Votes)

Sur le même thème


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Avisdupublic.net 9313 partages Voir son blog

Magazine