Magazine Culture

Petites romances 1 - Des coeurs à l'unisson

Publié le 02 juin 2015 par Stéphanie @Sariahlit
Petites romances 1 - Des coeurs à l'unissonDufresne Lily
30 pages
Auto-édition (2015)
Mélanie est choriste. Elle vit seule depuis que Joachim, son ex, l'a quittée pour une autre femme. Un concert pour des enfants hospitalisés et la rencontre de Vincent vont éclairer sa vie...
Des cœurs à l'unisson est une nouvelle sentimentale. Il s'agit du premier volet d'une série intitulée Petites romances, dont le but est d'offrir la lecture d'une histoire d'amour en moins d'une demi-heure.
Extrait :
« Les événements funestes se déroulent en un instant ; on ne les voit pas venir, ils sont là, sur nous, et changent le cours d'une vie alors que tout semble nous sourire… »
Avis de Bernadette :
Je viens de terminer Des cœurs à l'unisson de Lily Dufresne... et je ressors très mitigée de cette (trop) courte lecture. Le contexte tout d'abord : Mélanie, vit seule, car son ex ami l'a quittée pour une autre femme... Donc rien de très original dans le style "romance"... Pour passer le temps, elle fait partie d'un groupe de choristes. Dans le cadre d'une de leurs représentations en milieu hospitalier, elle va rencontrer Vincent et cette rencontre va chambouler leur vie respective. Alors oui, j'ai été déçue. Je suis restée sur ma faim. Certes l'écriture est fluide, mais manque d'émotions, de couleurs, d'odeurs... Et j'ai surtout eu l'impression d'avoir constamment une longueur d'avance sur le texte, une phrase et hop, facile de deviner ce qui va se passer, même après l'événement marquant (mais chut...je ne veux pas spoiler l'intrigue), la trame est transparente et dès lors, je n'attendais pas la fin puisqu'elle se dessinait au fil du récit. Certes en trente pages seulement, les thèmes abordés y sont pourtant intéressants : stérilité, hospitalisation des enfants, handicap, confiance en soi. Mais ils y sont survolés. Difficile, me direz-vous de faire autrement, et ce à juste titre, puisque il s'agit d'une nouvelle. Et c'est là que le bât blesse ! Dans ce cas, il aurait peut-être fallu pour donner toute l'ampleur que cette tranche de vie méritait, l'étoffe, la longueur d'un roman, pour laisser les personnages se poser, prendre de l'envergure, pour laisser aux émotions, le temps de grandir et surtout à la poésie de s'envoler. Car, je pense sincèrement que ce livre a tout ce qu'il faut pour devenir un grand roman, une grande romance... et sans vouloir amoindrir le talent de cette auteure que je découvre, je me permettrais de la comparer à des auteures comme Agnès Ledig ou Agnès Martin-Lugand (tiens, c'est drôle, toutes deux prénommées Agnès....), elle y aborde un peu les mêmes thèmes et, je vais peut-être dire une hérésie, car je ne connais pas du tout Lily Dufresne,et sans doute n'en est-elle pas à son premier essai, mais je voudrais terminer en disant que, même si j'ai été déçue par cette nouvelle, je pense que Lily Dufresne a toute d'une grande romancière !
Chroniqué pour Sariah'lit dans le cadre du projet "A la découverte d'auteurs francophones".
Petites romances coeurs l'unisson

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 14741 partages Voir son blog

Magazines