Magazine Côté Femmes

Espérance banlieues

Publié le 02 juin 2015 par Leoweb
02.06.2015 10:18

A la recherche du socle commun


02.06.2015 10:07

Pourquoi la réforme du collège passe-t-elle si mal ?


02.06.2015 10:07

Les projets de programmes du primaire et du collège


02.06.2015 09:58

Espérance banlieues


21.04.2015 09:57

Les nouveaux programmes de maternelle


Espérance banlieues
Espérance banlieues
Espérance banlieues

Harry Roselmack – Eric Mestrallet
Ed. du Rocher 2015    

• Un établissement scolaire en banlieue parisienne :

- uniforme pour les élèves

- tenue stricte pour les enseignants et enseignantes

- vouvoiement réciproque

- professeurs présents toute la journée, y compris au déjeuner

- haut niveau d'exigence

- relations étroites et constantes avec les parents

- distribution des prix

- absentéisme nul

- fierté des élèves, étendard de l'école

- lever des couleurs tous les lundis.

Ce n'est pas à Neuilly, mais à Montfermeil, commune de la Seine Saint Denis, familière du chômage et de la pauvreté.

• Le Cours Alexandre Dumas est école et collège hors contrat, qui vit de dons et de frugalités en toutes choses, comme une petite entreprise. Son budget est couvert à moins de 20 % par les 750 € annuels demandés aux familles. Aucune subvention. 80 % des 108 élèves sont musulmans ou de culture musulmane.

L'école est pilote pour les écoles analogues que suscite la Fondation Espérance banlieues, www.esperancebanlieues.org, comme le Cours Ozanam dans la banlieue nord de Marseille.

Les objectifs avant les programmes.

Le fondateur Eric Mestrallet est chef d'entreprise dans le secteur privé. Il s'est fixé un objectif : sauver de l'échec programmé les enfants de ce qu'on appelle maintenant "les banlieues".

Pour cela, les instruire, transmettre les savoirs fondamentaux : français, maths, histoire de France, "apprendre aux élèves à penser, et non pas leur dire quoi penser", et participer à leur éducation "par délégation des parents", œuvrer à leur avenir de Français tout en respectant l'histoire, le passé, les convictions de chaque famille.

Organisation, modalités d'action, programmes de travail : tout est conditionné par les objectifs clairs et partagés par les professeurs et les parents.

"L'objectif des professeurs n'est pas de couvrir nominalement le programme de l'année au regard de l'âge et de la classe de leurs élèves, mais de s'assurer que toutes les bases sont bien maîtrisées et que des lacunes graves pouvant nuire à leurs études présentes et à venir ne subsistent pas"  "A situations différentes, apporter des solutions différentes" en faisant preuve de créativité et de pragmatisme.

Ce livre ne se résume pas : il y a trop d'idées, de témoignages, d'exemples vécus.

Un livre porteur d'espoir, et pas uniquement pour les "banlieues",  antidote à la désespérance qu'engendre la vue du champ de ruines qu'est devenu notre enseignement.

Espérance Banlieues : Lisez-le, faites-le connaître.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leoweb 360 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte