Magazine Cinéma

The two faces of january - 5/10

Par Aelezig

z13

Un film de Hossein Amini (2014 - USA, UK, France) avec Viggo Mortensen, Kirsten Dunst, Oscar Isaac

Pas terrible.

L'histoire : 1962. Un couple d'Américains, Chester et sa femme Colette, visiblement assez riches, visite la Grèce. Au Parthénon, ils rencontrent un compatriote, Rydal, qui joue les guides touristiques, en embrouillant un maximum ses clients pour les détrousser de quelques drachmes en plus. Il compte bien profiter au maximum de ces nouvelles victimes, si sympathiques et si courtoises. Mais rapidement, Rydal va se rendre compte que Chester cache de sombres agissements et va se trouver malgré lui embarqué dans une sale affaire... 

Mon avis : Présenté comme un thriller, et pour cause : c'est l'adaption d'un roman de Patricia Highsmith, ce film se révèle bien décevant. Au début, tous les éléments sont mis en place et on en frissonne déjà de plaisir : un couple moins lisse qu'il n'y paraît, un jeune homme désargenté et un peu escroc sur les bords, et puis des décors superbes (Grèce). Mais une fois le noeud de l'histoire passé (le meurtre), qui survient assez rapidement, tout le reste s'étale en une cavale très linéaire, sans réels rebondissements ni enjeux ni suspense. C'est plutôt plat, c'est lent, et aucun des personnages ne nous émeut ou ne nous captive. On n'est jamais vraiment surpris, on a davantage l'impression d'avoir vu ça cent fois... Y compris la jolie fille qui, au final, ne joue que les potiches, comme d'habitude.

Dommage.

z15

Par bien des côtés, cela ressemble aux autres histoires de Highsmith : Plein Soleil, Monsieur Ripley... Un duo d'hommes relou, un riche, un pauvre, et une donzelle oisive, le tout sous soleil méditerranéen. Et puis ça m'a fait marrer, cette toute petite valise de Colette, qui pourtant n'arrête pas de changer de robe (y compris robe de soirée), de chapeau, de sac, de chaussures... Idem pour le mari qui a au moins trois costards complets, un smoking, deux chapeaux différents... Ils ont quitté l'hôtel précipitamment ? Non, non, Chester change de costard même après la fuite... Mary Poppins is back.

Pourquoi January ? Je me demandais bien... Après information, ça renvoit au dieu Janus (qui donna son nom au mois de Janvier ou January ou Januar.. selon les langues), qui était double, une face tournée vers le futur, une vers le passé, symbolisant le changement, la mutation et aussi la face cachée de certains individus.

Les critiques sont partagées, très bonnes pour certains, qui parlent de thriller palpitant. Ah bon ? Et moins enthousiastes pour d'autres qui comme moi ont trouvé le film très plat.

z14

Ce ne fut pas un gros succès en France : 100.000 entrées. Vu les commentaires sur Internet, les spectateurs ont dans l'ensemble trouvé ça également très simpliste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines