Magazine Culture

Dust de Sonja Delzongle

Par Vepug
Dust de Sonja Delzongle
Sonja Delzongle
Denoël, 2015
Collection Sueurs froides
528 pages
Résumé : Quelque part en Afrique, la mort rôde...
2010. Dans un terrain vague de Nairobi, un gamin à vélo s’amuse à rouler dans une grande flaque sur le sable ocre. Du sang humain, répandu en forme de croix. Sans le savoir, le garçon vient de détruire une scène de crime, la première d’une longue série. 2012, à Nairobi. Une femme albinos est décapitée à la machette en pleine rue. Le tueur a emporté la tête, un bras aussi. Elle a été massacrée, comme beaucoup de ses semblables, parce que ses organes et son corps valent une vraie fortune sur le marché des talismans. Appelée en renfort par le chef de la police kenyane, Hanah Baxter, profileuse de renom, va s’emparer des deux enquêtes. Hanah connaît bien le Kenya, ce pays où l’envers du décor est violent, brûlant, déchiré entre ultramodernité et superstitions. Mais elle ne s’attend pas à ce qu’elle va découvrir ici. Les croix de sang et les massacres d’albinos vont l'emmener très loin dans les profondeurs du mal.

Mon avis


Un grand merci aux éditions Denoël pour ce partenariatJ’ai vraiment passé un excellent momentJe rageais vraiment de ne pas pouvoir passer tout mon temps à lire
Dans ce polar, l’auteur nous emmène au Kenya , au sein du CID (service d’enquête criminelle de la police kenyane). Depuis deux ans des meurtres étranges sont perpétrés : iln’y a pas de cadavre… Cela commence bien… Arrive alors Hanah Baxter, une héroïne atypique, quienquête à l’aide d’un pendule qu’elle a surnommé « Invictus ». C’est grâce à Invictus que Hanah peut affirmer que le corps est là mais… Si vous voulez savoir sous quelle forme… il faudra lire le roman. Hanah est un personnage très attachant.En parallèle, des malfrats s’en prennent aux personnes albinos. Il y a tout une mythologie autour des kenyans albinos. Utiliser leurs membres en décoction aurait des vertus soignantes. C’est pourquoi, certaines personnes tuent et démembrent des albinos pour revendre les « morceaux » à des sorciers peu scrupuleux.J’ai beaucoup aimé cette ambiance. Les policiers sont plutôt dépassés face à des crimes si particuliers.. Surtout à cause des rivalités qu’il y a entre eux, les rancoeurs, les jalousies
En résumé : meurtres horribles d’albinos,morts mystérieuses,rebondissements, personnages attachants, personnages torturés… J’ai adoré.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vepug 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines