Magazine Voyages

Du wifi et des services… 3, 2, 1, Partez !

Publié le 02 juin 2015 par Jlboulin @etourismeinfo

Encore un article sur le wifi ??? Oui, je sais, si vous faites une recherche dans notre blog avec "Wifi", vous allez en trouver quelques-uns des articles qui comprennent ce terme dans le titre, dans le billet...

Mais que voulez-vous, il se trouve qu'il y a encore pas mal de boulot sur le sujet de par chez, et que les fameuses directives de l'Union Européenne sur l'abandon des frais de roaming concernant la data ne sont probablement pas prêt d'être transposées selon certaines sources bien informées ;-) Et nos clients, même s'ils disposent parfois d'une connexion 4G plus performante, ont le réflexe de rechercher et de se connecter au wifi. Sans parler des tablettes non dotées de cartes SIM (85% du marché), ou des forfaits hors data...

Enfin, si le wifi était préalablement considéré comme un service à apporter à ses clients, citoyens, habitants, on se rend compte aujourd'hui, qu'il est bien plus que cela ; quand on parle Internet de Séjour par exemple, on présente notre "bulle" wifi de destination gratuit comme étant également un cheval de Troie, grâce à la page d'accueil du wifi sur laquelle vous allez pouvoir vos offres, services, promotions... Encore plus pertinent qu'un QR Code, ou même qu'une balise beacon ;-)

En début d'année, Pierre vous évoquait la technologie déployée dans les nouveaux paquebots de la Compagnie Royal Caribbean, avec notamment le lancement spécifique de trois satellites pour assurer aux croisiéristes une connexion wifi haut débit où qu'ils se trouvent au milieu des océans.

Vous le savez, notre veille se porte sur des supports tous azimuts, et c'est dans dans le très technophile journal "L'Équipe" que j'ai trouvé matière à ce billet. Ne renonçant à aucun sacrifice, j'ai même vidé mes poches pour acquérir numériquement cet article payant ! On y apprend donc que le nouveau stade de Bordeaux, tout récemment inauguré par les girondins de Bordeaux, et qui accueillera ce week-end les demi-finales du Top 14 de rugby, est le premier stade de France à être réellement connecté grâce au Wifi HD !

Stade connecté Vinci Stadium
Illustration Vinci Stadium

Car ce qui est d'ores et déjà une réalité dans de nombreux stades et enceintes sportives (qui servent aussi pour les énormes concerts de superstars) en Amérique du Nord est encore bien éloigné de notre vieille Europe. Essayez donc de twitter pendant un concert des Rolling Stones ou d'Instagramer l'essai de votre équipe favorite. Et je ne parle même pas d'essayer de se retrouver ne serait-ce qu'en passant un coup de fil ou un sms... Nous avions donc été bluffé avec mon collègue Pierre quand à l'invitation de nos amis québécois, nous étions allé voir l'hiver dernier un match de hockey à Montréal, patinoire qui accueille 20 000 personnes à chaque match. Connexion instantanée sans procédure pénible d'identification, vidéo de 30s uploadée quasi-instantanément sur Facebook... De quoi se demander pourquoi nous étions si en retard... D'autant que quelques jours plus tard, nous retrouvions la même efficacité, cette fois-ci en plein air lors du festival Igloofest (pas facile notre vie quand même hein ;-)

Il faut dire qu'à l'époque, comme l'illustre cet extrait des Échos du 23 octobre 2012, même le responsable de l'entité Vinci Stadium trouvait que cela était davantage de la "prospective"...

"Lorsque nous parlons avec des entreprises extérieures, le deuxième sujet fort, mais c'est davantage de la prospective, est la connectivité des stades. Pour commander via son téléphone portable un sandwich depuis sa place, mais aussi bien plus, car le public vient au stade pour se retrouver au sein d'une communauté partageant le même intérêt. On peut donc imaginer un stade connecté qui serait un espace communautaire interactif, qui permettrait non seulement de retrouver un ami sur Facebook, mais de s'exprimer collectivement en félicitant en direct le joueur d'un match, en mettant des appréciations, en notant le match comme le fait aujourd'hui Canal+, ou pour un concert, en demandant au chanteur une chanson...Bruce Springsteen fait déjà cela avec son public qui a des cartons pour afficher ses demandes... On peut créer un système plus élaboré. Mais cela coûte cher de poser des antennes wifi dans un stade. La connectivité nécessite des investissements qui ne sont jamais inclus dans le cahier des charges. Il faut un partenaire télécom et qu'il trouve son modèle économique. Peut être par un revenu à la connexion, ou au clic ? ! Le Real de Madrid vient de mettre en place avec Cisco les bases d'un stade connecté et la connectivité existe déjà en Amérique du Nord et en Asie. On connaît les coûts de la connectivité pour ces stades américains et coréens, mais le retour économique n'est pas dévoilé..."

Mais deux ans plus tard, Vinci Stadium nous annonce que les Stades de Bordeaux, Lyon, Nice et le Stade de France seront connectés. Et l'investissement pour rendre connectés entre 40 et 80 000 personnes dans un stade, c'est pas de la gnognotte. Vinci annonce ainsi un budget de 4 millions d'euros pour le Stade de France, et une ligne de 8 millions est identifiée pour celui de Lyon, avec pas moins de 500 bornes wifi pour permettre à 25 à 30% du public de se connecter de façon simultanée ! Vous allez me dire..."Mais c'est énorme comme investissement !", vous aurez raison, et c'est bien pour cela que beaucoup étaient réticents à investir, à identifier de vraies lignes budgétaires sur ce poste. Mais lorsque l'on sait que l'opérateur privé s'engage financièrement, que cette enveloppe ne provient pas QUE de financements publics, loin s'en faut... c'est bien qu'il y a quelque chose à en tirer non ?

Illustration Vinci Stadium
Illustration Vinci Stadium

Et bien oui, et Vinci nous l'explique très clairement. Son objectif est de "Révolutionner l'expérience du spectateur", rien que ça, grâce au "développement de nouveaux outils digitaux", mais aussi de "créer de la valeur pour l’ensemble des acteurs" ! Ce dernier me rappelle quelque chose... Et quand Vinci parle de "créer de la valeur", il n'y a pas que de l'expérience client derrière, il y a aussi gagner de l'argent ! Six points particuliers entrent dans le cadre du stade connecté.

  1. Le Live Connect : il permet d'accéder à du contenu live, les replays, statistiques, compositions, jeux en temps réel, scores 
  2. Les paris en ligne : s’inscrire et parier en ligne sur les matchs depuis l’application via un opérateur partenaire 
  3. Game connect : jouer en ligne en interaction avec la communauté stade: prévisions, quizz de connaissances... 
  4. La Restauration : faire profiter de réductions, opérations merchandising flash contextualisées (Happy Hour...) 
  5. Friend connect : pour localiser sa communauté dans le stade et pouvoir communiquer un lieu de rencontre dans le stade
  6. Géolocalisation : accéder et être guidé à sa place, aux informations en temps réel sur les flux aux buvettes, toilettes... 

Illustration Vinci Stadium
Illustration Vinci Stadium

On voit donc poindre derrière la connectique de l'applicatif qui poussera des services, monnayables pour certains, afin de rentabiliser l'investissement.

Quand on voit l'investissement consenti sur ces lieux, qui certes, concentrent quelques dizaines de milliers de personnes autour d'un événement, d'une passion commune, mais seulement sur 20 à 50 manifestations annuelles, on se dit que les destinations ont probablement une carte à jouer vis-à-vis de leurs touristes, mais aussi de leurs habitants.

À quand des lignes budgétaires dédiées aux infrastructures wifi HD, avec des services derrière dans nos destinations ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlboulin 68606 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine