Magazine Culture

idées courtes #14

Publié le 08 juin 2015 par Laurentnoel

J’évite autant que possible de peindre le dimanche.
*
Je laisse mes rouges refroidir un peu ; en attendant, je vais tirer sur les bleus.
*
Certains font de l’abstrait, d’autres de l’art abstrait. Où sont les menteurs ?
*
Un geste pour la planète : des normes européennes ont envisagé d’interdire le cadmium, y compris celui contenu dans les couleurs pour artistes, sous prétexte que le nettoyage des pinceaux entraînerait une pollution des eaux.Un rapport très sérieux de l’INERIS dit ceci :
“Il n'existe pas de substitut du cadmium et de ses composés en monopigmentaire. L’interdiction de ces substances induirait la disparition de certaines teintes qui seraient remplacées par des imitations moins bonnes pour les artistes”.
Mais a-t-on pensé à supprimer (empêcher, ligoter, menotter) les peintres employant le cadmium et auteurs d’imitations moins bonnes que les maîtres ? Cela devrait pourtant suffire à ramener le métal présent dans l’eau à quantité négligeable et à enrayer ainsi notablement la pollution.
*
Je m’assieds si peu que je pense être né debout.
*
J’ai trop attendu, la toile frissonne. J’ai raté les bleus de peu, mal visé. Mauvaise journée.
*
Un conseil : ne gommez pas. Contournez, recouvrez, déplacez, dédaignez, méprisez, dépassez, reprenez le dessus, mais surtout ne gommez pas ; vous risqueriez d’oublier.
*
—Vous faites de la peinture ?
—Faut voir
*
Mes toiles en cours sont tellement patientes !  *
Mécréant ? Très exactement incrédule définitif.
*
La nature : on commence à peindre d’après, on poursuit contre.
*
’ai peur de tout, cela me fait perdre du temps.
*
Un rien ne m’amuse pas.
*
Mon éditeur me reproche de n’être pas rentable : peu doué pour les dédicaces, je jette au minimum trois ou quatre livres au panier avant de rédiger celle qui me semble être la bonne.
*
Sur l’île, l’enfance coule à flot, et fait des vagues.
*
On reproche plus facilement au modèle de bouger qu’à la lumière de décliner.
*
Le temps est à la rage.
*
Le bord n’est pas une limite mais une transition. Cette idée à elle seule permettrait de distinguer les peintres de ceux qui font de la peinture.
*
Contrairement à certains enseignants (j’ai ici quelques noms), je ne tirerais aucune fierté si je voyais ma peinture copiée (suivie) par des élèves. Au contraire, je constaterais l’échec de ne pas avoir su les aider à révéler et développer leurs propres idées, sujets, expression. (Une condition toutefois pour que j’assume ma responsabilité : qu’ils aient réellement des idées, sujets, etc.)
*
À ceux dont les propos ou les actes me blessent, je n’hésite jamais, avec une grande franchise, à leur écrire en face.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurentnoel 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines