Magazine Culture

June 9, 1932: in New York studios

Publié le 09 juin 2015 par Devantures
June 9, 1932: in New York studios
Enregistrement de 3 chansons par Cab Calloway and his Orchestra :
  • Reefer Man*
  • Old Man Of The Mountain*
  • You Gotta Ho-De-Ho (To Get Along With Me)*

Etaient présents à l'enregistrement à New York :
Cab Calloway (vocal*, dir), Edwin Swayzee, Lammar Wright, Doc Cheatham (trompette), De Priest Wheeler, Harry White (trombone), Arville Harris (clarinette, alto saxophone), Andrew Brown (clarinette basse, atlo saxophone, baryton), Walter Thomas (clarinette, tenor saxophone, flute), Bennie Payne (piano), Morris White (guitare), Al Morgan (contrebasse), Leroy Maxey (batterie).
Je vous avais prévenu : en juin on ne chôme pas dans l'orchestre de Cab !
Voici la deuxième session du mois avec pour le coup un "tube" que tous les fumeurs de joints reconnaîtront : Reefer Man. En fait, le "reefer man" est le petit dealer de joints de marijuana (reefers) que l'on pouvait rencontrer dans les rues de Harlem. Tous les musiciens de l'orchestre (ou presque) était de "fidèles" clients du bonhomme. Cette chanson sera même rejouée dans le film International House (1933) et considérée comme un chef-d'oeuvre par tous les amateurs de produits illicites (on retrouvera le morceau en question dans de nombreuses compilations sur le jazz et la drogue). A noter : la marijuana ne fut illégale aux USA qu'à partir de 1937. Les soli sont, dans l'ordre d'Ed SWAYZEE à la trompette, Arville HARRIS à la clarinette et Eddie BAREFIELD auu saxophone baryton.
Old Man Of The Mountain enregistré en juin servira de support musical à un dessin animé de Betty BOOP (que certains considèrent comme son pire !). Les amateurs de jazz et de Cab seront heureux de le voir en bonne compagnie ! Une note lui sera consacrée un jour ou l'autre.
Le dernier morceau reprend la "Méthode Hi-de-Ho" ou "comment tirer un max d'un filon juteux... Cab chante d'ailleurs que pour être à la mode, et surtout pour être à ses côtés, il faut chanter "Hi-de-Ho" à tue-tête. C'est ça ou rien ! Eddie BAREFIELD est sans doute celui qui officie au saxophone baryton le solo que l'on entend à la fin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Devantures 460 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines