Magazine Culture

Critique – San Andreas

Publié le 10 juin 2015 par Avisdupublic.net @avisdupublicnet

Critique musclée de San Andreas. Film catastrophe? Pas tant que ça.

Réalisé par le canadien Brad Peyton ( Voyage au Centre de la Terre 2, Comme chiens et chats : la revanche de Kitty Galore), San Andreas est un film catastrophe, qui va nous entraîner en Californie au cœur d'un tremblement de terre d'une rare puissance. Pour sauver les Etats-Unis - et sa famille - faites confiance à Dwayne Johnson, très à l'aise aussi bien en hélicoptère qu'en bateau. Lorsque c'est vendredi soir et que l'on sait à quoi s'attendre, pourquoi pas ?

San Andreas s'éveille

Raymond " Ray " Gaines ( Dwayne Johnson) est pilote d'hélicoptère au sein des pompiers de Los Angeles. Divorcé et père d'une jeune fille de 20 ans, Blake ( Alexandra Daddario), il se consacre presqu'entièrement à son travail dans lequel il excelle. Parallèlement, à Caltech, le Dr Lawrence Hayes (Paul Giamatti) et son collègue le Dr Park (Will Yun Lee) font une découverte majeure concernant la prédiction de séismes : la faille de San Andreas s'ouvre et va causer un séisme sans précédent qui va toucher toutes les villes se trouvant sur sa route et notamment San Francisco, où se trouve alors Blake. Ray et son ex-épouse vont tout faire pour retrouver leur fille...

San Andreas renoue avec la bonne vieille tradition des films catastrophes des années 90′, qui ont vu naître Twister, Daylight, Armageddon ou Independence Day. Ici, c'est donc un tremblement de terre qui est à l'origine du scénario, ravageant une région effectivement sujette au phénomène : la Californie. San Andreas - faille géologique bien réelle, sonne ici comme le nom d'un monstre destructeur, d'une créature tout droit sortie des Enfers. Vous avez payé pour de l'action et du spectaculaire ? Ça tombe très bien car San Andreas tient toutes ses promesses.

Un film qui envoie du lourd

Et c'est presqu'au sens propre qu'il faut comprendre l'expression. Car si San Andreas ne puise pas son inspiration dans les livres de philosophie, on n'aura jamais vu autant de gros objets tomber, se renverser ou s'effondrer sur place : un paquebot traverse littéralement un quartier de San Francisco, un barrage explose de tous côtés et l'hélicoptère de Dwayne Johnson a bien du mal à éviter les gratte-ciels monumentaux qui s'abattent sur lui. On sent que le gros budget du film a été bien utilisé. Les images sont impressionnantes, à défaut d'être réalistes, notamment la vague qui se crée au sol lorsque le séisme commence, ou encore la première scène de sauvetage, vertigineuse, faite pour la 3D.

Côté intrigue et dialogues, il ne faut surtout pas s'attendre a du grandiose. Le #commedansunfilmamericain s'étalerait sur des pages rien qu'avec San Andreas. En effet, les " il faut se tirer d'ici " et " sors d'ici tout de suite ", alors que le sol s'écroule à quelques centimètres des personnages, sont un peu léger. Les personnages sont très stéréotypés : le sauveteur hyper-musclé, une jolie fille, un professeur un peu geek avec la panoplie lunettes-veste-en-velours-marron et le lâche de service. Oui, le héros cache une profonde blessure, oui, le petit jeune homme en cravate va se révéler bien courageux, et oui, un hélicoptère peut atterrir dans n'importe quelle position, c'est sans danger.

Pas de surprise, bonne surprise

Vous l'aurez compris, San Andreas ne va pas - ou très peu - vous surprendre. Au delà des prouesses techniques et des effets spéciaux au top niveau, on n'a pas grand chose à attendre du film de Peyton, à part de nous divertir voire de nous faire rire à certains moments pas toujours bien placés d'ailleurs. Mais on ressort de la salle avec la pleine satisfaction d'avoir vu exactement ce que l'on voulait. Objectif atteint, donc, pour ce blockbuster qui ne se prend pas la tête, emmené par un Dwayne Johnson efficace et au capital sympathie inaltérable.

Pour un autre article sur San Andreas, c'est par ici, et si vous trouvez que Dwayne Johnson est super cool, voici un article qui devrait vous plaire : http://www.20minutes.fr/cinema/1615559-20150527-pourquoi-dwayne-johnson-heros-san-andreas-homme-plus-cool-monde


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Comment tuer son boss 2 - Critique

    Comment tuer boss Critique

    Au pays de l'Arnaque, les escrocs sont rois !En 2011, on découvrait l'excellent trio composé de Jason Bateman, Jason Sudeikis et Charlie Day avec Comment tuer... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Cold in July - Critique

    Cold July Critique

    Un thriller à la Carpenter !Cold in July est l'adaptation par le réalisateur Jim Mickle du roman "Juillet de Sang" de Joe R. Lansdale et raconte l'histoire de... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Hard Day - Critique

    Hard Critique

    Une journée en enfer !Pour son premier film, le réalisateur coréen Kim Seong-hun rend hommage au genre polar, tout en y ajoutant du burlesque, en racontant la... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Invincible - Critique

    Invincible Critique

    Incroyable mais pourtant vrai !Pour sa troisième réalisation, Angelina Jolie adapte le biopic Invincible, basé sur le best-seller "Unbroken: A World War II Stor... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Loin des hommes - Critique

    Loin hommes Critique

    Une belle aventure humaine sur fond de western !Loin des hommes est une adaptation très libre de la nouvelle "L'Hôte" d'Albert Camus par le réalisateur David... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Wild - Critique

    Wild Critique

    La randonnée de la rédemption !Après le film Dallas Buyers Club, le réalisateur Jean-Marc Vallée revient avec une nouvelle adaptation d'une histoire vraie. Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Les nouveaux sauvages - Critique

    nouveaux sauvages Critique

    Quand on pète les plombs !Produit par Agustín et Pedro Almodóvar, Damian Szifrón dresse un portrait satirique de l'Argentine en crise à travers son film Les... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Avisdupublic.net 9313 partages Voir son blog

Magazine