Magazine Culture

Paul Celan – Soleils-filaments (Fadensonnen, 1967)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Paul CelanSOLEILS-FILAMENTS
au-dessus du désert gris-noir.
Une pensée haute comme
un arbre
accroche le son de la lumière : il y a
encore des chants à chanter au-delà
des hommes.

*

FADENSONNEN
über der grauschwarzen Ödnis.
Ein baum-
hoher Gedanke
greift sich den Lichtton: es sind
noch Lieder zu singen jenseits
der Menschen.

***

Paul Celan (1920-1970)Renverse du souffle (Atemwende, 1967) – Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 11329 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines