Magazine Culture

François Corteggiani est condamné par le tribunal de Carpentras pour avoir dessiné un élu FN en lapin…

Par Bourlingueur
corteggiani

Le Bourlingueur du Net n’est pas un site internet à vocation politique, aucune fois en 16 ans nous n’avons pris la parole par rapport à ce sujet. Cet article ne vise donc pas à donner une opinion politique mais bien de faire état de la condamnation de François Corteggiani ce jeudi 11 juin 2015 au tribunal de Carpentras pour avoir dessiné durant les dernières élections le représentant du parti « rassemblement bleu marine » local en lapin.

François Corteggiani est un auteur de bande dessiné relativement connu en francophonie, il est l’auteur de nombreux best seller et est surtout connu pour l’implication qu’il a eu dans le magazine Pif Gadget durant de nombreuses années en tant que rédacteur en chef. Dans le cadre des dernières élections municipales, il a participé via une caricature à un petit journal satirique au sein de la ville de Carpentras qui fut distribué sur les marchés avant les élections. Sa caricature représentait un candidat FN local à savoir Monsieur Hervé de Lépinau, le dessin devait être une réussite vu que celui-ci se reconnut bien vite dans la caricature publiée et se porta partie civile exigeant 13000 euros de dommage et intérêt pour la petite centaine de prospectus distribué par les participants au journal.

La condamnation dont fait l’objet François Corteggiani nous interpelle particulièrement car celle-ci pourrait faire jurisprudence dans le droit commun français à savoir que les descendants et ayants droit de Mahomet pour ne citer que lui peuvent désormais attaquer Charlie Hebdo en justice et faire valoir leur droit à l’indemnisation pour injure au prophète. Une porte ouverte vous le comprenez bien à toutes dérives sectaires et non-citoyenne. Ce qui nous interpelle un peu plus est que la France semble avoir oublié cette condamnation, bien loin de l’agitation du mois de janvier dernier où de nombreuses personnes sont descendues dans la rue avec la fameuse pancarte publicitaire (le concept a été déposé à l’INRI) « Je suis Charlie », la question est donc bien de savoir si il faut qu’il y ai mort d’homme pour que l’on s’intéresse un minimum à un sujet pareil ?

La question reste ouverte bien entendu car on comprendra que chaque citoyen n’est pas égal devant la loi et que certaines diasporas s’émeuvent très facilement lorsque leur univers vacille mais ne se soucient guère de l’effondrement de valeurs démocratiques représentées par une tranche de la population qui leur est étrangère.

Le Bourlingueur du Net voudrait marquer son soutien à François Corteggiani et se ranger à ses côtés dans le cadre de sa condamnation en ce jour, non pas pour son engagement politique mais bien pour les valeurs de liberté d’expression qu’il véhicule autour de lui. J’invite toutes personnes qui voudrait apporter son soutien à ce dessinateur à le faire savoir en partageant cette article afin qu’un maximum de personnes soient au courant de cette condamnation. Nous n’avons peut être pas l’impact des grandes instances médiatiques mais nous pouvons contribuer à ce que celles-ci réagissent dans les prochaines jours.

Pour la rédaction,

Lionel Flips


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bourlingueur 4942 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog