Magazine Culture

La maison d’hôtes, Debbie Macomber (2013)

Par Nanajoa

Entrez dans la Villa Rose, une maison d’hôte à Cedar Cove et faites la connaissance de Jo-Marie et de ses hôtes

La_Maison_d_Hotes_largeJo-marie vient de perdre son mari militaire de profession. Suite à ce deuil, elle décide de changer de vie et décide de reprendre une maison d’hôte et de la nommer la villa Rose en l’honneur de son mari Paul Rose.
Dans ce roman, vous suivrez donc l’installation de Jo-marie dans son nouveau cadre de vie et également dans ses nouvelles fonctions. Nouvelle dans une petite ville, elle fera vite la rencontre de nombreux habitants. Les premiers clients arriveront avec leurs bagages au sens propre comme au sens figuré. En effet, les deux hôtes, Abby et Josh reviennent à Cedar cove pour des raisons personnelles et non pour faire du tourisme. Abby vient assister au mariage de son frère mais elle devra affronter des démons du passé dans cette ville où sa vie à pris un tout autre tournant.

Josh, revient pour son beau-père qui est en fin de vie. Beau-père qui n’a jamais apprécié son beau-fils et qui l’a chassé suite à un différent avec son fils après la mort de la mère de celui-ci. Josh a été appelé par une amie d’enfance et voisine mais ce retour aux sources ne l’enchante guère et souhaite en découdre au plus vite.

J’ai eu du mal à m’immerger dans ce roman mais je dois dire que par la suite j’ai adoré. J’aime beaucoup le personnage de Jo-Marie, une femme au grand coeur et courageuse qui met les petits plats dans les grands pour que ses hôtes passent un bon séjour. Sa maison d’hôte sert en quelque sorte de thérapie à nos deux personnages qui arrivent mal en point et repartent plus fort.
Je suis déjà en train de lire la suite et j’ai presque fini le second tome. à savoir que chaque tome ammène de nouveaux personnages (de nouveaux hôtes) et donc qu’ils peuvent être lus indépendamment les uns des autres. Si l’histoire vous tente, je vous conseille tout de même de commencer par le premier. C’est addictif.
Un roman à lire pour le cadre sympathique mais également pour ses histoires de vie pas forcément drôles mais très touchantes.

Note sur l’échelle livresque : 8/10


Classé dans:Romance Tagged: Cedar cove, debbie macomber, deuil, editions charleston, la maison d'hôtes, Lectrice Charleston 2015, reconstruction, retour à cedar cove

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nanajoa 1048 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines