Magazine Entreprise

#FridayPicks : « Pour réussir, un entrepreneur a besoin de trois choses : un garage, une idée, et ce livre. » Préface de l’Art de se lancer 2.0

Publié le 12 juin 2015 par Diateino

Chaque vendredi, nous sélectionnons pour vous un extrait d’un de nos livres, en espérant qu’il inspirera vos réflexions ce week-end. #FridayPicks 

L’Art de se lancer : ce titre et son auteur, Guy Kawasaki, ne vous sont certainement inconnus. Ce best seller mondial, publié aux Etats-Unis en 2005 a été publié dans 25 langues et Guy Kawasaki fait partie des personnalités les plus influentes sur les médias sociaux. La première édition  vous a peut-être déjà accompagné(e) dans le lancement d’un projet… alors pourquoi une version 2.0 ? La toute nouvelle édition de ce livre, entièrement remaniée, prend en compte les changements qui ont bouleversé le monde de l’entreprise au cours de la dernière décennie.

Voici en avant-première la préface de Marylène Delbourg-Delphis première femme française à avoir lancé sa boîte dans la Silicon Valley en 1987 avec Guy Kawasaki, alors qu’elle avait déjà créé 4e Dimension en France. Restée proche de lui, cette serial entrepreneur, ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, était vraiment la seule à pouvoir transposer en français le style si personnel de Guy, comme elle l’avait déjà fait pour la première édition de ce livre. Comment fait-elle pour diriger son entreprise, TalentCircles et traduire un ouvrage de cette importance en parallèle ? Il y a là certainement un autre projet de livre à bâtir avec Marylène…

#FridayPicks : « Pour réussir, un entrepreneur a besoin de trois choses : un garage, une idée, et ce livre. » Préface de l’Art de se lancer 2.0
Préface à l’édition française

Il y a maintenant plus de dix ans, Mike Moritz, un éminent capital-risqueur, écrivait à propos de la première version de L’Art de se lancer (parue en 2005) : « Pour réussir, un entrepreneur a besoin de trois choses : un garage, une idée, et ce livre. » Il pourrait dire la même chose aujourd’hui de la version 2.0 de cet ouvrage.

Le monde technologique a considérablement évolué depuis dix ans. En 2004, Apple commençait le développement de l’iPhone. Andy Rubin, Rich Miner, Nick Sears et Chris White venaient de créer Android (racheté en 2005 par Google). Le standard Bluetooth n’était encore que du « futur ». 2004, c’est aussi l’année du lancement de Facebook – mais qui n’est alors utilisé que par des étudiants de Harvard. Autant de références qui ne pouvaient pas apparaître dans L’Art de se lancer version 1.0, mais qui font aujourd’hui irréversiblement partie de notre paysage mental.

Les recommandations de base de Guy Kawasaki sont les mêmes, parce que quelle que soit l’époque, l’art d’être un entrepreneur, comme l’art de présenter son histoire, ont quelque chose de relativement intemporel. Mais le contexte importe et les avancées technologiques rendent plus facile que jamais la décision de se lancer.

Bootstrapper une start-up est plus facile de nos jours qu’à aucun autre moment de l’histoire, notamment en high-tech, en particulier grâce aux outils d’open source dont l’utilisation a explosé au cours des dix dernières années, mais aussi aux services dans le cloud : les Amazon Web Services n’ont été officiellement lancés qu’en 2006. Et puis, évidemment, les médias sociaux ont complètement bouleversé le marketing, l’art d’orchestrer la visibilité d’une société, de communiquer avec ses clients et ses partenaires, voire celui d’interagir et de comprendre ses employés ou ses collègues. Comme le dit Guy, « nous vivons dans un monde merveilleux » !

Les lecteurs de la première version de L’Art de se lancer retrouveront dans cette édition ce qu’ils ont aimé à l’époque, et pourront mesurer si ou comment ils ont mis ses conseils en pratique. D’aucuns regretteront peut-être aussi de n’avoir pas suffisamment écouté ou compris la portée de certaines recommandations. Mais quand on est entrepreneur, l’appel de l’avenir est plus fort que le poids du passé. La version 2.0 de l’ouvrage sera de toute façon pour eux plus qu’un simple rafraîchissement. Sérieusement remanié, très étoffé, il s’enrichit aussi des recherches et enseignements de Guy Kawasaki, exprimés dans des ouvrages parus entre-temps, notamment L’Art de l’enchantement et, très récemment, L’Art des médias sociaux.

La version 2.0, comme la version 1.0, s’adresse aux créateurs et créatrices d’entreprises en tout genre et ira certainement droit au coeur des fondateurs et employés d’entreprises innovantes. Selon Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris, en 2014, « les start-up parisiennes ont [à elles seules] créé plus de 4 000 emplois, levé 50 millions d’euros et généré 450 millions d’euros de chiffre d’affaires ». « 1000Startups », prévu pour 2016 et financé par Xavier Niel, pourrait être le plus grand incubateur du monde. Des start-up se créent partout en France, pas seulement à Paris. Le Guide des Startups 2015 d’Olivier Ezratty, donne une idée de l’étonnant foisonnement auquel on a assisté au cours des dix dernières années et des ressources qui sont désormais accessibles.

Il y a la France des moroses… et puis la France de ceux et celles, toujours plus nombreux, qui veulent changer le monde… et la France. Ce livre s’adresse évidemment à ceux-là, les optimistes. Beaucoup parlent l’anglais, mais il est souvent plus facile de penser et imaginer dans sa langue maternelle, même si le français de l’entrepreneur s’est sensiblement anglicisé. C’est avec grand plaisir que j’ai traduit ce livre pour vous. L’entrepreneuriat occupe la majeure partie de ma vie. J’ai attrapé le virus à un moment où il était assez singulier pour une femme de démarrer une société d’édition de logiciels – d’abord en France en 1984 puis dans la Silicon Valley en 1987, avec Guy Kawasaki.

Comme le disait Eleanor Roosevelt, avec autant d’éloquence que de simplicité, « l’avenir appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves ».

Marylène Delbourg-Delphis
Menlo Park, mai 2015

Découvrez le tout dernier livre de Guy Kawasaki, l’Art de se lancer 2.0, en avant-première !

Plus d’articles sur le Blog des Éditions Diateino :

#FridayPicks : Pour recruter, faites le test du centre commercial – Extrait de l’Art de se lancer 2.0

Friday Picks : Soyez les premiers à découvrir un extrait du tout dernier livre de Guy Kawaski, l’Art de se lancer 2.0 !

Les Lundis Y : les conseils de Guy Kawasaki pour choisir son associé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diateino 2445 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine