Magazine Culture

GOSSIP et les sales types !

Publié le 12 juin 2015 par Le Journal De Personne
 

Vous voulez tout savoir sur votre cible mouvante et émouvante, tout à son sujet vous importe. Vous voulez par exemple savoir si elle porte une culotte, un caleçon ou un slip ?
Il y a une nouvelle application GOSSIP que vous pouvez télécharger gratuitement sur votre Smartphone qui vous autorise à lui faire porter n'importe quel chapeau, de lui ôter si vous voulez, sa culotte, d'en retirer l'élastique et d'en faire un tire-boulettes !
Et sans vous mouiller par-dessus le marché, puisque les échanges sont ANONYMES !

Courage, fuyons ; la lâcheté est la chose au monde la plus partagée.
Gossip confirme à tous les infirmes, que la diffamation est un jeu d'enfants. Plus de ségrégation entre hommes et femmes, nous sommes tous affreux, sales et méchants. Infâmes, messieurs-dames!
Anonymes, nous sommes tous un peu tentés par l'abîme, la méchanceté gratuite, le mal pour le mal dans cette jungle virtuelle.
Salir, souiller puis sucer le sang de sa victime, qui ne savait et ne saura jamais que vous étiez Dracula!
Gossip n'a qu'un principe d'application, être sans principe.
Mauvais de nature. Pourri à la racine. Tueur-né auquel on garantit l'impunité.
Cette application va aussi vous impliquer vous qui m'écoutez sans vous formaliser outre-mesure : Gossip va révéler que votre vrai nom c'est DUCON, que votre femme s'est faite violer sous un pont et qu'elle a trouvé ça : trop bon !
La nouvelle est sur votre Smartphone : Ducon et sa conne abandonnent les poursuites parce que la rumeur est sans suite. De la poussière qui retourne à la poussière.
La boue n'a pas tenue longtemps debout : à l'image de l'homme.

Bien entendu, c'est toujours mal entendu. Mal pris, mal compris comme toute saloperie.
Mais le plus inattendu c'est la ruée des enfants, des adolescents sur cette cynique application. Le culte des insultes fait désormais son entrée fracassante dans l'arène des obscénités : l'école. Nos collèges et nos lycées vont pouvoir tester l'étendue de leur méchanceté, leur grossièreté, leur monstruosité sur leur petit camarade sans souliers.
Ce n'est plus une récréation mais une vulgaire et abominable EXÉCUTION... qui ne tue pas Non ! mais qui donne envie de se tuer Oui !
Et savez-vous le nom de la dernière victime en date ? C'est votre propre enfant.
Non pas la peine de tirer la sonnette d'alarme, ni d'accabler Gossip, le criminel c'est tout le système virtuel, tout le désordre établi par internet où plus personne ne s'en sort, les plus faibles comme les plus forts, nous sommes tous coupables et victimes potentiels.
Gossip est un épiphénomène. Le phénomène est toujours le même : l'homme.
Il faut revoir l'homme RÉEL... bête et méchant qui sévit sur le net sans dire son nom !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 74361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog