Magazine Culture

Une violence indicible

Publié le 14 juin 2015 par Lana

La violence en psychiatrie. Tout le monde sait de quoi on parle, tout le monde a vu au moins un reportage à la télé sur les fous dangereux, les UMD ou l’épuisement des soignants à l’hôpital psychiatrique. Les médias adorent la violence en psychiatrie, ils aiment la monter en épingle, faire peur aux gens, faire croire que la psychiatrie ce n’est que de la violence.

La violence en psychiatrie. Les usagers savent sans doute de quoi je parle. De la violence de la psychiatrie envers ses patients. Celle qui est indicible. Celle dont les médias parlent peu. Celle qu’on théorise et transforme en soins. La contention? Ce n’est pas de la violence, ça soigne les angoisses de morcellement. Les chambres d’isolement? Ca s’appelle chambre de soins intensifs. Cette violence-là, si tu es un bon patient, tu n’en parles pas. Si tu en parles, tu es un ingrat, tu ne sais pas de quoi tu parles, tu ne comprends rien aux théories psychiatriques. Tu fabules. Tu exagères. Tu ne sais pas ce qui est bon pour toi.

silence_redimensionner_redimensionner

Tu es prié de te taire. Tu es prié de remercier. La psychiatrie ne traumatise pas, elle soigne. C’est sa fonction, donc c’est comme ça, ce que tu peux en dire n’est pas intéressant. A la limite, tu peux critiquer quelques pratiques; modérément, avec des pincettes. Tu dois adoucir une violence qui n’est pas la tienne et alors même qu’on te colle sur le dos toute la violence des services de psychiatrie et même du monde. La violence, c’est à géométrie variable. Il y a d’un côté les fous, toi, et c’est le côté de la violence. Et il y a de l’autre les soignants, les bons, et ils ne sont jamais violents.

Tu souffres de cette violence indicible? Et alors? Qui veut entendre parler d’un traumatisme qui n’existe pas? Qui veut se remettre en question quand ses intentions sont bonnes? Qui veut se regarder vraiment dans le miroir, derrière le masque de bonne personne qui aide les autres? Personne.

La psychiatrie n’a pas envie de réparer les dégâts qu’elle a causé.


Classé dans:Réflexions personnelles

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lana 4298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte