Magazine Société

La nouvelle fourberie de Ségolène Royal

Publié le 15 juin 2015 par Philippejandrok

« La France doit être à l'offensive sur l'arrêt des pesticides », a déclaré la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal. « Elle doit être aussi à l'offensive sur l'arrêt des pesticides dans les jardins et je vous annonce que j'ai demandé aux jardineries d'arrêter de mettre en vente libre le Roundup de Monsanto »

C’est à cet endroit que je me demande, si Segolène Royal ne se fiche pas de nous, si cet appel aux citoyens n’est pas un simple effet d’annonce pour récupérer la popularité qui lui manque, car elle n’est guère plus appréciée que le reste du gouvernement, et avec le président, il font désormais figure de couples diaboliques, avides de gloire, de pouvoir et de triste incapacité.

Le Round up est en libre service en jardinerie, c’est un désherbant, mais également un extraordinaire perturbateur endocrinien, ce qui implique que ses molécules entrent directement en interférence avec celles des mammifères et les modifient, plutôt en mal. La ministre demande à ce que le Round up ne soit plus "en vente libre", mais il sera tout de même vendu en vente contrôlée, comme les pétards. Bravo, quelle avancée.

Depuis 1970, ce poison détruit la faune, la qualité de l’alimentation, des nappes phréatiques et des sols, et bien sûr, la santé des citoyens de ce monde qui deviennent allergique chroniques, intolérants, malades, cancéreux, car le Round up est utilisé à grande échelle ; le marketing agressif de Monsanto pour vendre et imposer son poison dans les semences, est effrayant. 

Les dégâts sont considérables, en Argentine par exemple, les paysans argentins meurent empoisonnés dans des conditions épouvantables, leurs enfants sont difformes, handicapés de naissance, malades de cancers et de maladies dégénératives, bien entendu, Monsanto nie en bloc sa responsabilité. 

En France nous sommes bien plus discrets, une chape de plomb pèse lourdement sur la vérité, sur les enfants mâles d’agriculteurs qui naissent avec un micro pénis, d’autres sont infirmes, mais ce n’est bien sûr qu’un hasard.

Perturbateur endocrinien : « désigne toute molécule ou agent chimique composé, xénobiotique ayant des propriétés hormono-mimétiques et décrit comme cause d'anomalies physiologiques et de reproduction. Les effets de perturbateurs endocriniens sont observés au moins depuis les années 1970, avec des enjeux de santé reproductive et donc potentiellement de survie à long terme pour diverses espèces animales et pour l'espèce humaine. Cette expression a été diffusée dans les années 1990 par l'OMS, l'OCDE et l'Union européenne ainsi que par les chercheurs et autorités sanitaires américaines. » 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Perturbateur_endocrinien

Ainsi, notre ministre brille par son ignorance, car elle pense environnement alors qu'elle devrait penser : santé environnementale du vivant. 

Elle veut interdire la vente du RoundUp en jardinerie, mais le client, s’il est bien informé, peut choisir de lui-même d’acheter ce poison ou pas, le client, le citoyen, n’est pas systématiquement l’idiot que les élites croient qu’il est. 

En revanche, et là où c’est plus grave, c’est que le consommateur n’a pas le choix lorsqu’il achète des céréales ou des légumes OGM traités au RoundUp sans que cela soit indiqué nulle part, et c’est là où se trouve la fourberie dans le discours de la ministre de l’Écologie qui s’y connaît en écologie comme un enfant en physique cantique, car les conséquences sur l’utilisation du Round Up dans un jardin sont minimes en rapports aux effets dévastateurs de son utilisation industrielle par nos agriculteurs, par les agriculteurs du monde.

Monsanto, d’ailleurs, nous a habitué à des fourberies encore plus grandes, car à l’aube de la signature du traité transatlantique, lorsque celui-ci sera signé, Monsanto attaquera la France contre cette décision imbécile prise par Madame Royal pour manque à gagner et nous fera payer des milliards de dollars de dédommagement, à raison, d’après les accords de ce traité honteux qui sera certainement signé et malgré la volonté citoyenne de le jeter aux oubliettes. 

Encore un cadeau que nous faisons aux Américains qui utilisent tous les moyens pour instaure le Nouvel Ordre Mondial, après les marchés militaires perdus avec la Russie et l’Inde, toujours à cause des Américains, l’affaire du Round up, aura des conséquences économiques inimaginables dans les mois à venir, à moins que ce ne soit une manœuvre de notre gouvernement, ce qui est également fort probable, pour enrichir indirectement Monsanto, car la demande de la ministre n’a en soit, aucun sens, si l’on se livre à une analyse sérieuse.

Monsanto, de son côté, est passé maître depuis 100 ans dans l’art des attaques en justice, un budget de 10 millions de dollars est exclusivement réservé chaque année au département juridique de l'entreprise, versé également dans l'art de la dissimulation et du mensonge, ce ne sera pas le premier produit Monsanto à changer de nom pour être vendu sous une autre appellation. 

J’en veux pour preuve l’aspartame qui se trouve partout dans l’alimentation industrialisée, jusque dans les petits pots pour bébé, l’aspartame qui a changé de nom pour passer désormais inaperçu et qui continue a être commercialisé malgré la toxicité du produit.

J’ai déposé sur mon blogue, il y a plusieurs mois une traduction sur la véritable histoire de Monsanto, dans laquelle on comprend que cette entreprise est la plus maléfique du monde, cette traduction figure également dans mon livre Pandora.

Là où la volonté de la ministre Royal ne tient pas debout, c’est que l’air que nous respirons est tellement pollué qu’il en devient cancérogène une déclaration du CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) et ce n’est pas à cause des gaz d’échappement ou de l’agriculture, comme nos fourbes ministres tentent de nous le faire croire et les rédacteurs de cet article : 

http://www.fne.asso.fr/fr/pollution-de-l-air-l-asphyxie-ne-vient-pas-seulement-des-transports.html?cmp_id=37&news_id=14300&vID=895&%3Flogged

Mais bien à cause des pollutions environnementales, mais surtout des chemtrails qui nous gazent au quotidien avec des avions de l’OTAN, chargés de métaux lourds, des gazages que nous payons dans nos impôts sans le savoir. Un empoisonnement organisé et toléré par notre gouvernement.

J’ai rédigé plusieurs articles sur le sujet, on peut en retrouver la synthèse dans mon livre Pandora.

Les chemtrails, sujet tabou entre tous, dont aucun ministre ne parle, et encore moins les ministres concernés qui font la sourde oreille à cette réalité qu’ils nous cachent, mais que nous voyons au quotidien au-dessus de nos têtes.

Cet article, les chemtrails pour les nuls pourra éclairer le lecteur : 

http://mobile.agoravox.fr/actualites/environnement/article/les-chemtrails-pour-les-nuls-146597

En guise de conclusion, il m’est impossible de croire un seul instant à la bonne foi des intentions de la ministre de l’Écologie, qui apparaissent davantage comme un plan médiatique pour redorer un blason rouillé, tout en prétendant se préoccuper d’écologie.

Ainsi, comme je l’écrivais dans un autre article " je crois qu'il faut nécessairement changer notre regard sur le discours politique, nous devrions prendre à présent le discours des politiques comme celui des publicitaires, discours qui est de créer l'envie, l'espoir et en réalité, une fausse idée du bonheur."

J’espère que les citoyens ne tomberont pas dans le piège de cette farce que l’on nous sert à nouveau comme un bienfait pour les Français, mais sincèrement, si je vais dans une boulangerie et que je ne veux pas acheter de viennoiserie, personne ne peut m’obliger à le faire, alors, acheter du Round up dans une jardinerie, c’est exactement la même chose, personne ne peut forcer le consommateur à en acheter, on voit alors difficilement comment cette femme rend service au consommateur ????

En revanche si elle l’avait souhaité, elle aurait pu, depuis longtemps, comme nous le faisons depuis des années, informer les citoyens sur le danger sanitaire des glysophates contenus dans le Round up, l'a-t-elle fait ?

Nous vivons une époque formidiable…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 3392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine