Magazine Cinéma

Sous le soleil de Satan

Par Tibo75
Sous le soleil de Satan
mardi 03 juin 2008
C'est difficile de voir l'adaptation d'un livre aussi magnifique. Pialat s'en sort plutôt bien même si je trouve qu'on arrive pas à sentir toute la lente évolution de l'abbé vers la grâce. Le fait que Pialat soit athée est probablement un atout. Ce n'est pas un film d'un chrétien sur deux prêtres mais un film sur la grâce. Ceux qui ont lu mes critiques des films de Robert Bresson noteront que c'est un thème qui m'attire tout particulièrement.
J'ai beaucoup aimé la façon d'éviter par moments le champ - contre-champ lors du dialogue entre deux personnages. Au lieu de faire une coupe ou de bouger la caméra, Pialat se concentre sur un seul des personnages. Afin d'éviter la lassitude du style, il ne l'utilise pas systématiquement et revient de temps en temps vers le classique champ - contre-champ.
Enfin, Gérard Depardieu, que je n'aime pas généralement, est époustouflant dans son rôle. C'est bien dommage qu'il ait dérivé vers des rôles comme Obélix. Sandrine Bonnaire est comme toujours magnifique dans le rôle de Mouchette.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tibo75 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines