Magazine Culture

L’islam au Bac Philo

Publié le 16 juin 2015 par Le Journal De Personne

Aujourd'hui est un autre jour, faites en sorte qu'il soit le bon jour même si ce qui est bon pour chacun n'est pas forcément bon pour tous.
Et parce que votre niveau de conscience n'est pas le même, mon exigence vis à vis de vous ne sera pas la même.
Vous permettez que je fasse l'appel parce qu'entre vous à part l'acte de présence, il n'y a rien de consensuel :
Michel Onfray, Luc Ferry, Alain Finkielkraut, Alain Minc, André Comte-Sponville, Michel Houellebecq, Tariq Ramadan, Bernard-Henry Levy, Raphaël Enthoven, Eric Zemmour, Marek Halter, Claude Askolovitch, Jacques Attali, Jacques de Guillebon, Marc-Édouard Nabe, Jean-François Kahn, André Glucksmann, Philippe Sollers, Régis Debré, Patrick Modiano, Pascal Bruckner.
21 candidats prestigieux pour ne pas dire davantage, exclusivement des garçons, un seul arabe et pour des raisons que je vous laisse deviner, je n'ai pas compté le nombre de juifs.
Pour subir l'épreuve de bac-philo, vous disposez de 4 heures pour accomplir ce nouveau droit ou devoir octroyé à tous les citoyens : SE REMETTRE EN QUESTION.
Vous êtes impatients, je suppose, d'apprendre les sujets de l'épreuve. Je vous rassure d'emblée que vous n'aurez pas l'embarras du choix, puisqu'il n'y en a qu'un pour vous départager équitablement.
À la veille de Ramadan, l'Académie a jugé opportun de vous proposer un texte à commenter qui porte sur l'islam comme religion des maîtres ... signé Friedrich Nietzsche.
Je vais faire défiler sous vos yeux l'extrait de l'Antéchrist que vous commenterez par delà le bien et le mal.
" Si l'islam méprise le christianisme, il a mille fois raison : l'islam suppose des hommes pleinement virils. Le christianisme nous a frustrés de la moisson de la culture antique, et, plus tard, il nous a encore frustrés de celle de la culture islamique.
La merveilleuse civilisation maure d'Espagne, au fond plus proche de nous, parlant plus à nos sens et à notre goût que Rome et la Grèce, a été foulée aux pieds (et je préfère ne pas penser par quels pieds !).
Pourquoi ? Parce qu'elle devait le jour à des instincts aristocratiques, à des instincts virils, parce qu'elle disait oui à la vie, avec en plus, les exquis raffinements de la vie maure ! ... Les croisés combattirent plus tard quelque chose devant quoi ils auraient mieux fait de se prosterner dans la poussière [...]
Voyons donc les choses comme elles sont ! Les croisades ? Une piraterie de grande envergure, et rien de plus (...) La noblesse allemande est à peu près absente de l'histoire de la culture supérieure : on en devine la cause... Le christianisme, l'alcool -les deux grands moyens de corruption...
En soi, on ne devrait même pas avoir à choisir entre l'islam et le christianisme, pas plus qu'entre un Arabe et un juif. La réponse est donnée d'avance : ici, nul ne peut choisir librement. Soit on est un tchandala, soit on ne l'est pas. " Guerre à outrance avec Rome ! Paix et amitié avec l'islam. "


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 74361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte