Magazine Cuisine

Rêver kayak

Par Opapilles
Pour Michel (Bruno Podalydès), la découverte du mot kayak fait l’effet d’un coup de tonnerre dans un ciel sans turbulences. Il devient synonyme de liberté, d’évasion, de rêve. « Rêver » aussi un palindrome comme kayak. Michel est installé dans son train-train professionnel et affectif. Au boulot, il est en panne d’idées autant que d’énergie. Le soir, sa femme, Rachel (Sandrine Kiberlain), et lui s’endorment chacun devant sa tablette en visionnant des séries. Même ses amis n’arrivent pas à le sortir de la mélancolie douce dans laquelle il baigne et s’étiole.

kayak,evasion,sport,film,liberté


Michel rêve de vastes espaces où déployer ses ailes à l’instar des pionniers de l’aviation qu’il vénère. Depuis l’enfance, il collectionne les maquettes d’avion qui encombrent désormais son appartement d’adulte. Lui-même a renoncé à explorer le grand dehors jusqu’au jour où son frère (Denis Podalydès), directeur de la boîte d’animation 3D qui l’emploie, exhorte sa petite équipe à réfléchir à leurs projets sous forme de palindrome. Michel réalise que le « kayak », par son aspect fuselé, est une sorte d’avion sans aile qui lui permettra d’accomplir son rêve d’évasion. En secret, il achète un kayak super-profilé et le monte sur le toit de sa résidence où il s’entraîne à pagayer dans le vide.
Source : lesechos.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Opapilles 272 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine