Magazine Bd

Pendant ce temps, le temps s’échappe

Par Jibouille

Aujourd’hui, je vais proposer un article un peu différent, ni cinéma, ni manga. Je vais m’attarder sur un sujet qui m’a toujours fasciné mais dont je ne parle pas souvent: le temps. Beaucoup connaissent l’expression « Tempus fugit » ou encore « Tempus Neminem Manet » (le temps n’attend personne).

temps

Et j’ai eu cette idée pseudo-philosophique quand je me suis aperçu que je n’avais pas de montre (en état de marche en tout cas). Alors j’ai remédié au problème en achetant une magnifique montre à gousset.

Plongez dans l’éternité

:)

Le temps. C’est une chose étrange. Infini, imperturbable, intouchable, impossible à capturer. Le mot même fait référence à la notion d’immatériel puisque le mot tempus veut dire « couper » et renvoie  à des divisions du flot du temps en éléments finis, façon que l’homme à trouver pour le « contrôler ». La formule la plus connue de ces divisions est le trio passé/présent/futur. Si le premier et le dernier sont potentiellement infini, le deuxième est si court qu’il nous est impossible de le comprendre. Mais si je donne l’impression d’écrire au moment où vous lisez ces lignes, elles appartiennent déjà au passé. Le présent n’est même pas une seconde.

Mais là n’est pas la question. Je m’intéresse plus à une autre division: les montres. Ces objets sont courants. Tout le monde est possède une, voire plusieurs. Pourtant, personne n’a vraiment conscience de la puissance de cet objet quotidien. Si le temps est éternel, il est capturé dans le mouvement rotatif des aiguilles. Une si grande  puissance dans la paume d’une main. Et je trouve cette force encore plus impressionnante dans une montre à gousset. Pourquoi? Parce qu’il faut la remonter ce qui me donne l’impression de pouvoir contrôler le mouvement perpétuel du temps. Une montre en main, nous sommes des dieux.

gousset

Passionné par cette idée, cette sensation de pouvoir, j’ai décidé de commencer une collection de montres à gousset. Je suis donc ce qu’on appelle un mostrophiliste débutant. Ma première d’une grande lignée est une pièce de la marque Royal London, en argent avec chiffres arabes. Ce n’est pas le modèle le plus cher, ni le plus chic mais j’ai été séduit par sa simplicité et son esthétisme. Elle ne rejoindra donc pas tout de suite ma vitrine et trônera dans ma poche. Ainsi, j’aurais toujours l’impression de pouvoir arrêter ou redémarrer le temps. J’aime surtout regarder l’aiguille des secondes s’écouler, observer leur régularité. En me concentrant, j’ai presque la possibilité de figer cette rotation.

Face avant

Face avant

Voilà, j’aime le temps et j’adore les montres à gousset. Chacun a sa passion et j’aime cet aspect philosophique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog