Magazine Cinéma

Les gardiens de la galaxie - 7,5/10

Par Aelezig

z18

Un film de James Gunn (2014 - USA, UK) avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Michael Rooker, Karen Gillan, Dave Bautista, Lee Pace, Benicio Del Toro, John C. Reilly, Glenn Close, Djimon Hounsou

Un bon divertissement.

L'histoire : Peter Quill, un jeune aventurier, a dérobé à un méchant, pour le compte d'un collectionneur une étrange sphère. Ce qu'il ne sait pas, c'est que cette une boule a des pouvoirs magiques, que l'homme compte bien utiliser pour mettre toute la galaxie à sa botte. Mais le père adoptif de Peter la convoite également. Peter va alors faire une étonnante alliance avec divers aliens, dont la ravissante guerrière Gamora pour sauver la galaxie.

Mon avis : Enfin un film de SF un peu original, parce que d'une part ce ne sont pas ces mêmes sempiternels super-héros dont je commence à faire une overdose (ceux-là appartiennent aussi au monde de Marvel mais ils ne sont pas connus, et c'est carrément de la SF, ça ne se passe pas dans le monde d'aujourd'hui), et d'autre part parce que c'est drôle, joyeux, limite kitsch !

z20

L'univers visuel en effet, particulièrement festif, donne l'impression d'un feu d'artifices de couleurs, d'un space opéra sous acide : les gens, selon leur "origine ethnique" (fort bien trouvé !), ont la peau rose fuschia, ou verte, ou jaune... Ce qui a fait dire à mon cher et tendre "Cette pauvre Saldana... bleue pour Avatar, aujourd'hui verte, et demain, ils la trempent dans du jaune citron ?" ; les vaisseaux spatiaux portent eux aussi de jolis flashs de couleurs, comme des baskets tendance ; les scènes d'action sont souvent accompagnées de filtres bleus ou violets ; la ville, ensoleillée, ressemble à une cité de rêve, entre Charlie et la chocolaterie et les plus belles inventions de Star Wars sur le sujet.

L'histoire proprement dite ne casse pas quatre pattes à un canard, c'est le trip habituel de l'univers menacé par des gros méchants, et une bande de gentils justiciers prennent les choses en mains. On ne peut s'empêcher de penser à la saga Star Wars, précitée. Mais... la présence parmi eux d'un raton laveur et d'un arbre, plus proches de nous que Chewbacca ou R2D2, rendent la chose un peu différente et surtout fort drôle ! On ne se lasse pas de l'arbre qui ne sait dire qu'une phrase "Ye s'appelle Groot".

Et puis comme le héros a été marqué, dans son enfance, par la mort de sa mère, fan des années 80, et qu'elle lui a laissé ses vieilles "cassettes", la bande-son est composée en grande partie de tubes de ces années-là ! Très inhabituel dans ce genre de film et très marrant !

z19

Franchement un divertissement bien sympathique, avec toutes sortes de méchants et de bestioles bizarres. Et une fille qui ne joue pas les faire-valoir ! Sans compter que le film est nettement moins violent que d'habitude et peut être regardé en famille, en tous cas avec les pré-ados sans problème, voire des plus petits à l'esprit déjà aventurier.

Séquence finale avec Groot qui "repousse" : excellent !!!

2.300.000 entrées en France et des critiques presse et public enthousiastes : c'est mérité.

Il y a une suite dans les tuyaux, forcément, mais là, j'attends avec curiosité : sauront-ils garder mon intérêt ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines