Magazine Culture

Yannis Ritsos – 24 novembre 1948

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Yannis RitsosJour pierreux, paroles pierreuses.
Des chenilles grimpent le long du mur.
Un escargot porte sa maison
sort sur le seuil
il peut y rester, il peut partir.
Les choses sont comme elles sont.
Ce n’est rien
Le rien n’est pas tendre.
Il est pierreux.

***

Yannis Ritsos (Monemvasia, Grèce 1909 – Athènes 1990)Journal de déportation – Traduit du grec par Pascal Neveu



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines